Qui ne s’est jamais surpris, en observant l’un ou l’autre couple glamour enchaîner adroitement quelques pas de Fox-Trot, à se voir soi-même évoluer joyeusement sur une piste de danse?

C’est bien normal: quelle joie communicative l’exercice favorise! Au «Teddy Bear Dance Club Andenne», on ne boude pas son plaisir et il ne faut plus convaincre personne des nombreux bienfaits de la danse. Grâce à cette association, cela fait près de quatre décennies que les amoureux de mouvements rythmés s’en donnent à cœur joie. «Lorsqu’on a commencé, en octobre 1980, nous n’avions que 9 membres. Aujourd’hui, nous en comptons plus de 150», se réjouit Charles Carpentier, président de l’association depuis le premier jour. Divisé en trois catégories (débutants, moyens et avancés) pour les cours dispensés le mardi soir à la salle des fêtes de Sclayn – le long de la route Andenne-Namur, à côté du terrain de football -, tout ce petit monde se retrouve le jeudi pour une dynamique séance d’entraînement. «On enseigne à nos élèves les danses de salon latines comme le cha-cha-cha, la rumba, la samba, le paso doble et le jive, celles de salon standard comme le quick step, le tango, le slow fox-trot, la valse lente et la valse viennoise, et les danses de ligne.» De quoi largement diversifier son panel d’aptitudes en la matière. Le tout pour une cotisation annuelle plus que raisonnable d’une petite centaine d’euros. «Depuis nos débuts, l’objectif est de rendre la danse accessible à tous.» Si l’expérience vous tente, il faudra toutefois patienter jusqu’à septembre 2019 pour pouvoir entamer le prochain cycle de cours. D’ici là, n’hésitez pas à aller faire un tour sur le site:

www.tbdc-andenne.be