En 1999, quelques jeunes du village relancent le patro de Stockem disparu dans les années 70 quand il s’appelait alors patro sainte Geneviève pour les filles et patro saint Marc pour les garçons depuis sa création en 1959.

Au fur et à mesure des années, ce groupe constitué à l’origine de quelques animateurs et deux dizaines de patronnés s’est progressivement renforcé pour constituer aujourd’hui l’un des plus gros patro de la province de Luxembourg avec cent cinquante enfants de 4 à 15 ans plus de quarante animateurs engagés. Tous les samedis de l’année scolaire, de 14 h à 17 h, enfants et animateurs se retrouvent pour des animations dans les rues ou les bois de Stockem pour une après-midi de jeux, de découvertes, de discussions. Quelques activités durant l’année sont partagées avec d’autres patros de la régionale, ce qui permet de faire de nouvelles connaissances. Chaque année se termine bien évidemment par un camp. Le dernier, en juillet 2018, était organisé à Dion près de Beauraing. Cette animation importante pour de nombreux enfants et jeunes de Stockem et des environs souffre toutefois d’un problème important. Le patro n’a aucun local où les animations peuvent se tenir, où les plus petits peuvent se réchauffer en hiver, où les différents groupes d’enfants peuvent tenir des activités d’intérieur. Pour y remédier, un projet d’extension de la salle Familia a été élaboré et un permis de bâtir vient d’être accordé. «Nous cherchons maintenant par toutes sortes d’activités les fonds nécessaires pour construire cette extension qui offrira deux salles de jeux pour les enfants et une salle de réunion pour les animateurs, ainsi que quelques sanitaires», explique Hugo Neyens, le président du patro. Un appel aux dons est notamment lancé, en sachant que les dons à partir de 40€ sont déductibles fiscalement.

www.patrodestockem.be