L’équipe première féminine de Castors Braine domine le basket belge féminin et tente de se faire une place parmi les grands d’Europe.

C’est la partie visible de l’iceberg, mais derrière, il y a une structure, des entraîneurs et des bénévoles qui mettent tout en œuvre pour donner plus de consistance aux équipes régionales féminines. Un travail de longue haleine qui devrait porter ses premiers fruits d’ici trois ou quatre ans. «Le club doit attirer les meilleures jeunes de la région et montrer à terme qu’il est capable d’amener des jeunes formées en son sein en équipe première. Un premier pas a été franchi. Les plus jeunes, les U12 font d’excellents résultats dans le championnat provincial. Les U14, c’est la bonne surprise de la saison. On ne les attendait pas nécessairement à un tel niveau. Elles ont joué un excellent premier tour et elles peuvent encore progresser. Les U16 ont eu un début de saison compliqué, mais j’espère qu’elles retrouveront leur enthousiasme. Les U19 évoluent également en R2 régionale. Cette année, elles doivent viser le maintien, mais dès la saison prochaine, j’espère que ce groupe, avec l’aide de l’une ou l’autre joueuse expérimentée sera capable de viser la montée en R1. Il est primordial pour le club de combler le fossé qui existe avec la D1» explique Fabien Muylaert, responsable des jeunes et entraîneur des U16. Un grand événement se profile déjà en 2019, Castors Braine aura l’honneur d’organiser la finale de la coupe AWBB. Tous les espoirs du basket francophone seront réunis à la salle André Renauld pour l’apothéose de la saison, une occasion de mettre le club et ses bénévoles en vitrine. «L’idéal serait de pouvoir compter sur la présence d’une ou deux équipes brainoises en finale. Les U19 auront fort à faire pour passer le cap de Liège Panthers, les U14 pourraient une nouvelle fois surprendre ».