R.D. CONGO

Les résultats provisoires du scrutin congolais reportés à la semaine prochaine

Les résultats provisoires du scrutin congolais reportés à la semaine prochaine

Les résultats du scrutin congolais ne seront pas connus avant une petite semaine. AFP

La publication des résultats provisoires des élections générales en République démocratique du Congo, initialement annoncée pour dimanche, a été reportée à la semaine prochaine, a indiqué ce samedi le président de la Commission électorale.

«Il n’est pas possible de publier les résultats ce dimanche. On avance bien mais on n’a pas encore tout», a déclaré Corneille Nangaa, président de la Commission électorale en charge de la centralisation des résultats. Il n’a pas précisé le jour exact prévu pour la publication.

«On est encore autour de 45 à 48%» dans la remontée des bulletins de vote, a-t-il assuré. «La semaine prochaine, nous donnerons», a-t-il conclu.

L’élection présidentielle du 30 décembre doit désigner le successeur du président Joseph Kabila, qui ne peut pas se représenter.

Trois principaux candidats se disputent cette succession, l’ex-ministre de l’Intérieur Emmanuel Ramazani Shadary, soutenu par le président Kabila, et les deux opposants Martin Fayulu et Félix Tshisekedi.

 

«

S’il y a soulèvement de la population, il relèverait de la responsabilité de la Céni.

»

 

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) et son président sont sous pression pour donner des résultats «conformes» à la «vérité des urnes» et au «vote du peuple congolais».

Cette demande a été formulée par la puissante Conférence épiscopale, le chef de la mission d’observation de l’Union africaine, et l’Union européenne.

«La Céni doit maintenant faire en sorte que ces voix et ces suffrages soient respectés», a aussi indiqué le porte-parole du Département américain.

La Conférence épiscopale a estimé ce samedi que «s’il y a soulèvement de la population, il relèverait de la responsabilité de la Céni», si les «résultats, quoique provisoires» ne sont pas «conformes à la vérité des urnes».

Le président Donald Trump a annoncé l’envoi de 80 militaires américains au Gabon «en réponse à la possibilité que des manifestations violentes puissent survenir en RDC».

Nos dernières videos