article abonné offert

«Pour ne plus être contrôlé par son vécu»

«Pour ne plus être contrôlé par son vécu»

Le professeur en médecine comportementale Yori Gidron (à droite) s’est associé à Laurenzo pour créer Mens Sana. -

Malgré la pénibilité de leur vécu, tous les réfugiés parqués dans les camps ne souffrent pas d’un syndrome post-traumatique.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 33 des 238 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos