article abonné offert

Le même génome qu’en Tchéquie et qu’en Ukraine

Menée discrètement mais avec beaucoup de vigueur par la juge d’instruction Patricia Devaux à Arlon et le substitut du procureur du roi en charge du dossier, Dimitri Gourdange à Neufchâteau, l’enquête judiciaire en vue de connaître les origines de la maladie et les auteurs de délits éventuels n’a pour l’instant pas abouti à une inculpation ni à d’éventuels mandats d’arrêt.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 34 des 180 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos