Tournai

VIDEO: Les monuments de Tournai en matériaux de récup

Avec patience et talent, Christine Delbecq reproduit les monuments tournaisiens avec des matériaux de récupération. Tout a commencé avec une maquette au cinquantième du café du 24 août où sont exposées les autres reproductions.

Si c’est aujourd’hui Christine Delbecq qui manipule les pinceaux et les tubes de colle, c’est à son compagnon, Dominique Pottiez, qu’elle doit d’avoir éveillé sa passion et réveillé des talents acquis sur les bancs de l’école, dans le cadre des cours d’arts appliqués. Une discipline qu’elle n’a cependant jamais eu l’occasion de pratiquer car elle travaille depuis plus de 20 ans dans les cuisines du centre de Cerfontaine, à Péruwelz.

Dominique créa, en effet, la première maquette, il y a près de deux ans, en reproduisant aussi fidèlement que possible, au cinquantième, le café du 24 août tenu par leur ami Fabrice. Un établissement où se retrouvent également les membres du Club signaleur Tournai que Dominique a porté sur les fonds baptismaux en 2012 et à la tête duquel Christine l’a rejoint rapidement. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si des cyclistes, miniatures bien sûr, accompagnent toujours les maquettes.

Le sens de la perfection

Constatant des petits manquements sur la maquette de Dominique, Christine s’est proposée de la corriger avant de l’offrir au patron du 24 août à l’occasion de ses 54 ans. Elle y rajouta, par exemple, des briques jaunes là où l’on peut en observer sur la façade grandeur nature, ainsi que la barrière Nadar toujours posée devant l’établissement les jours de courses ou encore le podium qui voisine la friterie....

++ La suite dans notre vidéo ainsi que dans les pages de l'Avenir/Le Courrier de l'Escaut de ce samedi 5 janvier 2019 ++