LIÈGE

Pourquoi cet arbre remarquable a-t-il perdu sa tête?

Pourquoi cet arbre remarquable a-t-il perdu sa tête?

L’éhoupage de ce platane d’Orient est en cours en cette fin de semaine. ÉdA Hermann

La Ville de Liège a écimé un platane d’Orient, arbre remarquable du jardin botanique. Elle ne le fait pas pour son plaisir, mais parce qu’il est fortement malade.

La rue Louvrex est fermée à la circulation, le son des tronçonneuses tranche avec la quiétude habituelle du jardin botanique et cet arbre monumental, vieux de 77 ans, a perdu sa tête et ses branches. Le spectacle a de quoi émouvoir, voire désoler les badauds. Mais ce n’est pas pour son bon plaisir que le service de gestion forestière de la Ville de Liège procède à cet éhoupage, entamé mercredi et censé s’achever vendredi.

Ce platane d’orient, planté au début de l’aménagement du jardin botanique en 1841, souffre d’une nécrose corticale, un agent pathogène dégradateur de bois, comme le fait savoir Gilles Foret (MR pour Liège), le nouvel échevin de la Transition écologique.

Son état sanitaire fortement détérioré imposait une telle mesure, pour des raisons de sécurité tant par rapport aux usagers de la rue Louvrex que de ceux du jardin botanique.

Le service de gestion forestière de la Ville tient le platane à l’œil depuis 2015. Après la sécheresse de 2018, il a procédé à de nouvelles observations, pour en conclure que cet écimage était indispensable.

Quelques branches seront maintenues sur l’arbre, dans l’espoir qu’il reprenne vie. Par ailleurs, la plantation d’un arbre de la même essence est envisagée pour l’hiver 2019-2020.

Pourquoi cet arbre remarquable a-t-il perdu sa tête?
Sur cette archive de 2013, l’arbre surplombe bel et bien la rue Louvrex. Google Street View


Nos dernières videos