CULTURE

«Death Note»: des images de la catastrophe de Buizingen dans un film d’horreur de Netflix

«Death Note»: des images de la catastrophe de Buizingen dans un film d’horreur de Netflix

La SNCB déplore l’utilisation des images de la catastrophe de Buizingen, «complètement sorties de leur contexte». Reporters/DPA

La SNCB déplore cette utilisation «irrespectueuse»: de véritables images de la catastrophe ferroviaire de Buizingen apparaissent dans un film d’horreur de Netflix, «Death Note».

De véritables images de la catastrophe ferroviaire de Buizingen apparaissent dans un film d’horreur de Netflix, «Death Note», rapporte ce jeudi De Standaard. La SNCB n’était pas au courant et déplore cette utilisation «irrespectueuse».

Une vue aérienne montre le déraillement d’un train et les dégâts aux alentours causés par l’accident dans un journal télévisé fictif. Les secours, reconnaissables à leurs gilets jaunes, s’affairent.

Les images sont réalistes et pour cause. Elles témoignent de la catastrophe de Buizingen, dans le Brabant flamand, le 15 février 2010. Ce jour-là, un train L parti de Louvain à destination de Braine-le-Comte a percuté un train IC Quiévrain-Liège-Guillemins, tuant 19 personnes et en blessant 310 autres.

«Nous déplorons l’utilisation de ces images, complètement sorties de leur contexte», a réagi la SNCB, qui indique examiner la possibilité de prendre des mesures. «C’est faire montre de peu de respect pour les victimes et leurs proches.»

Ces images ont pu être achetées ou utilisées sans autorisation préalable, précise encore De Standaard.


Nos dernières videos