Changer l’heure: c’est la fin

lefebvre_jonathan - stock.adobe.com

En 2019, les pays de l’Union européenne (union de 28 pays d’Europe) vont cesser de changer l’heure deux fois par an.

La nuit du 27 au 28 octobre 2018, nous sommes passés à l’heure d’hiver. Nous avons reculé les aiguilles de nos horloges d’une heure et dormi une heure de plus. La nuit du 30 au 31 mars 2019, on repassera à l’heure d’été en avançant nos montres d’une heure. On dormira une heure de moins.

Nous changeons l’heure de nos horloges en Europe deux fois par an depuis 1977 pour faire des économies d’énergie. Ce système permet de profiter plus de la lumière du Soleil, le soir en été (quand on passe à l’heure d’été, la nuit tombe plus tard), le matin en hiver (à l’heure d’hiver, il fait jour plus tôt).

Ces changements d’heure sont très critiqués. Il n’est pas certain qu’ils permettent de faire des économies d’énergie. Changer l’heure perturberait aussi la santé, le sommeil et le moral des gens. Ce changement serait responsable d’accidents de la circulation. Depuis plusieurs années, beaucoup demandent la suppression du système.

Abandon

En septembre 2018, l’Union européenne a décidé d’abandonner les changements d’heure. Chaque pays doit décider pour fin avril 2019 s’il choisit l’heure d’été ou l’heure d’hiver. Ceux qui veulent rester à l’heure d’été y passeront la dernière fois la nuit du 30 au 31 mars 2019. Ceux qui préfèrent l’heure d’hiver y passeront une dernière fois fin octobre 2019, après avoir vécu six derniers mois à l’heure d’été.

Pour choisir, les gouvernements pourront demander l’avis de leur population et ils vont probablement tenir compte du choix des pays voisins. La Belgique n’a pas encore pris sa décision mais rien n’interdit qu’il y ait une heure de décalage avec la France ou d’autres pays voisins. Ce ne serait pas pratique mais c’est possible. Pour le moment, les 28 pays de l’Union européenne ont trois horaires différents.

Le sondage de la semaine