Montée des extrêmes

Les partis d’extrême droite gagnent du terrain en Europe. Reporters / Photoshot

En 2018, on a fêté les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Ce texte reconnaît à tous les êtres humains les mêmes droits.

Même si cela fait longtemps que cette Déclaration a été signée, son contenu n’est pas respecté partout dans le monde.

On observe même, aux quatre coins de la planète, que les idées extrémistes progressent. Ainsi, cette année, au Brésil par exemple, les habitants ont élu (choisi) Jair Bolsonaro comme président. Il fait partie du Parti social-libéral (PSL) et n’hésite pas à avoir des propos racistes, homophobes (contre les personnes homosexuelles). Cet homme appelle aussi au retour de la dictature militaire. Il veut que les militaires dirigent le pays d’une main de fer et décident tout, seuls. En plus de tout ça, il a des discours sexistes (qui dévalorisent les femmes).

Plus près de chez nous, en Italie, depuis cette année, le gouvernement compte la Ligue, un parti d’extrême droite dont le chef est Matteo Salvini.

Notons qu’en Autriche, cela fait plus d’un an que le pouvoir est en partie dans les mains du FPÖ, le Parti de la liberté d’Autriche. Le gouvernement de ce pays a déjà fait appliquer une série de règles contre l’immigration (le fait que des étrangers arrivent dans le pays).

Le sondage de la semaine