Première victoire en trail pour Benoît Badot

Le départ et l’arrivée se faisaient au hall omnisports du Fouery. ÉdA – 40886791608

Le Philippevillain figure parmi les vainqueurs du STC Night Trail qui s’est déroulé samedi soir autour des Lacs de l’Eau d’Heure.

Avant d’attaquer le réveillon de la Saint-Sylvestre, l’association Extrême-Sport proposait aux runners, pour la 4e année consécutive, de faire un peu d’exercice de nuit avec son «STC Night Trail» depuis le hall du Fouery de Cerfontaine.

Cette épreuve se déclinait sur trois distances, principalement autour des Lacs de l’Eau d’Heure. Une belle occasion pour voir autrement, avec sa lampe frontale, cette magnifique région touristique mais aussi pour découvrir de nouveaux sentiers. «Les traileurs ont particulièrement apprécié le passage sur les deux pontons autour de Falemprise, certes très glissant mais joli, indique l’organisateur Tom Thaels. Quoique, cette année, avec la bruine ce n’était pas facile de voir au loin…»

Ils étaient 344 au total à s’être laissés séduire par le concept, dont 161 rien que sur la plus petite des distances que s’est adjugée Benoît Badot. «La voilà ma première victoire en trail!, s’exclama le traileur de Romedenne âgé de 32 ans. Certes ce n’est que sur un 10 km mais peu importe. Sans réellement être un objectif, je rêvais de la victoire pour finir l’année en beauté. Pourtant les sensations n’étaient pas terribles ces dernières semaines. D’ailleurs, j’ai suivi les conseils de mon coach Frédéric Hardenne qui m’avait dit de me ménager. J’ai juste fait le Houffatrail sur 52 km le 9 décembre. J’étais donc assez frais pour Cerfontaine.»

Benoît a quasiment fait tout le temps la course en tête, parfois accompagné, parfois pas. «J’ai juste eu un petit problème avec ma lampe frontale qui n’a plus fonctionné durant un kilomètre environ. À la fin, j’ai dû m’arracher car Grégory Chaussier me collait aux basques.»

C’est une belle victoire pour le traileur qui va intégrer le Team Run Expert. «Mes objectifs 2019 seront la Bouillonnante sur 50 km en avril, le méga Trail Ardennes sur 34 km en juin et, si j’ai la chance d’être tiré au sort, l’Ultra Trail du Mont-Blanc sur 57 km en août.» On devrait aussi le voir sur le challenge de run-bike de Cerfontaine qui débute déjà ce samedi 5 janvier.

Chez les dames, Sarah Maltzkorn a fini avec un peu plus de trois minutes d’avance sur Catherine Nicolas.

Les tracés dans l’autre sens

Sur la distance moyenne (16 km), Renan Gossiaux et Corentin Crouquet ont fini (quasiment) ensemble. Le circuit de 26 km était la combinaison des parcours du 16 et du 10 km. Le Français Gérald Moutiapoullé a franchi la ligne d’arrivée avec une belle avance sur ses poursuivants. «Le bilan est largement positif puisque nous avons encore eu un plus d’inscrits, conclut Tom Thaels. Pour rompre avec la monotonie nous avions décidé de tracer les circuits dans l’autre sens, ce qui les rendait un peu plus cassants, principalement le 16 km. Nous avons utilisé de nouvelles flèches réfléchissante et apparemment à ce niveau-là tout s’est bien passé.»