AGENDA

Que faire entre deux réveillons? Nos idées sorties dans le Cœur du Hainaut

Plusieurs expositions sont en cours dans différents musées de Mons-Borinage et du Centre. Petite sélection.

Entre la préparation de deux réveillons, la course aux cadeaux et les visites à Mamie et Belle-Maman, pas facile de trouver du temps pour soi durant ces deux semaines de vacances. Pourtant, les possibilités de sortie ne manquent pas en cette période de l’année. Voici quelques idéespour se changer les idées après la tarte de Tantine.

Chine et Paix au Mundaneum

Deux expositions ont lieu en ce moment au Mundaneum de Mons. Depuis le mois de juin se déroule l’exposition «Chine, carnets de voyage». Durant des années, cette contrée était un mystère pour le monde occidental, fasciné par les légendes l’entourant.

Les seules sources d’informations de cette terre restée longtemps inconnue furent les récits de voyage. Mais qui sont ces voyageurs, quelle fut leur expérience de la Chine et comment leurs témoignages ont-ils contribué à forger les imaginaires?

À travers les yeux de différents personnages archétypaux tels que les marchands, les jésuites ou encore les industriels, l’exposition revient sur la découverte de l’Empire du Milieu par les Occidentaux du 16e au 20e siècle.

L’exposition valorise les collections de la bibliothèque centrale de l’Université de Mons et du Mundaneum au travers de livres anciens et récits de voyage du 15e au 19e siècle, de documents d’archive, de cartes postales, d’affiches et de journaux. Des pièces du Musée de Mariemont et du Musée du Masque à Binche sont également présentées.

L’exposition est à découvrir jusqu’au 6 janvier, c’est donc la dernière ligne droite!

Les architectes de la paix

Depuis le 9 novembre, une deuxième exposition s’est ouverte au public, intitulée «Les architectes de la paix.» Dans le cadre de 2018, année européenne du patrimoine culturel et des commémorations de l’Armistice, le Mundaneum et le Palais de la Paix de La Haye mettent en lumière les hommes et les femmes qui ont construit la paix à travers une exposition inédite.

Car la paix n’est pas un état naturel. Elle est un long et laborieux processus de construction. Alors que la guerre n’est que destruction. Dans toute l’Europe, au fil des décennies, des sites de patrimoine racontent l’histoire d’hommes et de femmes qui ont travaillé à bâtir la paix et ainsi, ont contribué à faire de l’Union européenne ce qu’elle est aujourd’hui: une zone pacifiée depuis ces sept dernières décennies.

L’exposition raconte l’histoire de deux laboratoires de paix au cœur de l’Europe: le Palais de la Paix à La Haye, aux Pays-Bas, par le droit international et la coopération et le Mundaneum, par la culture et la connaissance partagée. Ces deux laboratoires sont des sites «Label Patrimoine européen»: les visiteurs y retrouvent un peu de l’ADN européen à travers sa culture, son identité, ses valeurs.

www.mundaneum.org

Le designer louviérois qui séduit la Flandre et Bruxelles

Que faire entre deux réveillons? Nos idées sorties dans le Cœur du Hainaut
Renaat Nijs
Changer de déco et d’ameublement est un gros projet pour 2019? Dans ce cas, n’hésitez pas à aller chercher un peu d’inspiration au Grand Hornu, au Centre d’Innovation et de Design (CID), qui organise en ce moment une exposition consacrée à Benoît Deneufbourg.

Né à La Louvière en 1977, il a étudié l’architecture d’intérieur à Saint-Luc (Bruxelles) en 2001 et vit et travaille à Bruxelles. Son art se caractérise par la simplicité: il est toujours en recherche de solutions efficaces dans les domaines du mobilier, de l’éclairage, de l’objet, de la scénographie et de l’architecture d’intérieur. Avec discrétion, il a développé une collection modeste mais cohérente. Un design sobre et fonctionnel.

L’exposition ne fait pas l’impasse sur les origines de Benoît Deneufbourg puisque le CID et le Centre Keramis de La Louvière se sont associés pour développer une collection d’objets de bureau en céramique conçus par le designer. Tout cela est à découvrir jusqu’au 3 février. Après l’expo, n’hésitez pas à repasser par la cafétéria, entièrement redécorée par Benoît Deneufbourg.

Infos: cid-grand-hornu.be

Quand la vaisselle parle

À Keramis justement se tient une exposition insolite: «Les assiettes parlantes». Cette exposition a été développée au Musée Ariana, musée suisse de la céramique et du verre. Il y exposa des productions en faïence fine à décor imprimé et légendé, issues de ses collections et provenant de faïenceries françaises et suisses.

Les manufactures belges dont Boch Frères Keramis à La Louvière, ont également produit des assiettes similaires reprenant des thèmes communs à l’ensemble des manufactures européennes mais également des sujets et des motifs innovants. Une collaboration est donc née entre les deux institutions muséales afin de développer l’exposition suisse en Belgique et de la compléter avec les collections de Keramis.

Plus de 250 assiettes à décor imprimé légendé provenant de faïenceries belges, françaises et suisses sont exposées. Humour, caricatures, voyages, chants, détente et Histoire sont au programme de cette exposition.

Les Assiettes parlantes sont également l’occasion d’aborder des thèmes plus larges tels que les productions publicitaires et commémoratives chez Boch Frères Keramis. Parmi les clients, on comptait la ville de La Louvière, l’armée ou encore la Famille royale.

L’exposition jusqu’au 10 mars. A noter que le 6 janvier aura lieu une animation familiale intitulée «Chahut». Toi aussi, fais parler ta propre assiette! L’animation coûte 5 euros, mais l’accès au musée est gratuit, car c’est le 1er dimanche du mois.

Infos: www.keramis.be

Le corps humain réinventé au Pass

Que faire entre deux réveillons? Nos idées sorties dans le Cœur du Hainaut
Pass
Le Pass de Frameries est devenu un lieu incontournable pour les enfants, qui peuvent jouer tout en apprenant plein de choses sur les sciences. Si les adultes visitent plus sobrement, ils ont aussi beaucoup à apprendre des différentes expositions présentées.

Pendant les vacances de Noël, le Pass sera ouvert du mercredi 26 au dimanche 30 décembre et du mercredi 2 au dimanche 6 janvier 2019, de 10 à 18h. Avec, pour nouveauté, un coup de fraîcheur pour l’exposition «Mon corps, ma santé».

Cette exposition sur l’anatomie est un des piliers du Pass. Quoi de plus normal que de s’y intéresser afin de mieux connaître son corps? Pour rester attrayante, elle est régulièrement renouvelée. De nouvelles vitrines d’anatomie comparée sont installées, avec des squelettes, cœurs, cerveaux ou poumons d’animaux qui prennent place à côté des organes humains, afin de comparer le fonctionnement des organes. Et des découvertes surprenantes attendent les visiteurs…

Plus d’infos: www.pass.be

Sur les scènes…

Les scènes des centres culturels et des théâtres se mettent en congé pour deux semaines. Seul le Théâtre Royal de Mons accueillera ce vendredi soir Axelle Red (il reste des places) suivi le 26 décembre du Show de Noël de l’institution flamande Studio 100. Soit les Lutins Plop, Bumba, Fred & Samson, Pat le pirate, Mega Mindy et, pour la première fois sur une scène francophone, Blinky Bill et les héros de la Garde de Nuit. Plopsaland à Mons en quelque sorte.

L’année se clôturera avec un enfant du pays, François Pirette, qui viendra présenter son nouveau spectacle «Comique de garde» le 29 décembre 2018. L’an passé, il avait donné au même endroit deux représentations la même journée de son spectacle événement «Pirette fait son comic’out» qui célébrait ses 35 ans de carrière. Le quinquagénaire avait tenu deux fois trois heures sur scène, sans temps mort! Une sacrée performance.

Infos: theatreroyalmons.be

Enfin signalons que Quaregnon fêtera Noël d’une manière bien singulière, proposant une «Critic On Demand Last Christmas.» Qu’est-ce? C’est le spectacle estampillé «Music Hall Alternatif» développé par le tandem Hugues Dayez/Rudy Léonet. Il pose ses valises une deuxième fois à Quaregnon, dans une configuration inédite: la soirée durera 5 heures. Comme le titre de l’émission qui est à l’origine de ce spectacle.

Ne rêvez pas, c’est complet. Au mieux, un désistement ou l’autre pourrait vous donner accès à l’événement. Au pire, il y a une très bonne friterie sur la place de Quaregnon.

+ RELIRE | Morgan Di Salvia, scribe de « 5 heures » et passeur de culture à Quaregnon

Mais aussi: Niki de Saint Phalle à Mons

La rétrospective consacrée à Niki de Saint Phalle se tient au BAM jusqu’au 13 janvier. Une expo qui se distingue par son caractère très complet. Infos: www.bam.mons.be.

+ RELIRE |Les Nanas au pouvoir à Mons