MONS

Les «Ladies» du rugby club de Mons en déesses du chantier du Cramonciau

Dans le monde du rugby, éditer un calendrier mettant en scène une équipe est désormais assez courant. Le calendrier des Ladies du Rugby Club de Mons s’impose comme étant une des valeurs sûres.

Le calendrier des Ladies du Rugby Club de Mons est devenu un classique de la fin d’année. Cela fait déjà 6 ans que les membres de l’équipe féminine du Cramonciau prennent la pose pour douze clichés qui contribuent à les mettre en lumière et à collecter de l’argent pour financer les déplacements lors des matchs à l’extérieur.

Pour renouveler l’exercice, une thématique différente est choisie chaque année. Après la thématique «déesses guerrières», où les filles ont pris la pose dans la nature en 2016 et «Teddy Girls» en 2017 dans les anciennes tuberies de Nimy, on en revient aux fondamentaux cette année: le rugby, sur fond de changement d’infrastructures.

Car le Cramonciau, QG du RC Mons, fait peau neuve. C’est dans son club house en construction que les filles prennent la pose, mais aussi sur le terrain, jusque dans les vestiaires. Les photos ont été prises durant une journée «de cohésion». «C’est parfois dur, il y a deux ans, on l’a fait en plein mois d’octobre en pleine forêt dans le froid alors que les filles étaient peu habillées. Mais c’est resté dans les chouettes souvenirs», indique Camille Bauvois, chargée de communication du club et réalisatrice du calendrier depuis 4 ans.

Les «Ladies» du rugby club de Mons en déesses du chantier du Cramonciau
Camille Bauvois
Le but du calendrier 2019 est de rendre hommage aux anciennes infrastructures et de garder un souvenir des travaux des nouvelles, dans un état éphémère. «Ces travaux, c’est le sujet de conversation de l’année, on a dû s’adapter.»

Mais si les infrastructures servent de décor, les actrices principales, ce sont les filles. «J’essaie de faire tomber les clichés qui collent à la peau des rugbywomen: dans l’esprit des gens, ce sont uniquement des garçons manqués taillées comme des bûches et sans féminité», regrette Camille Bauvois, qui réalise le calendrier pour la quatrième fois.

Si chaque calendrier a son thème, le but pour Camille est de montrer à chaque fois, j’essaie de montrer ce qu’est réellement une équipe de rugby féminine: «des filles magnifiques, fortes, combattantes!»

+Depuis 4 ans, Camille Bauvois immortalise la beauté du rugby féminin

Pour se procurer le calendrier des Ladies montoises: calendriers@rugbyclubmons.com