Créé en 2010, le club de badminton Héron Volant a récemment été repris par six copains. «Le club a bien marché pendant les premières années puis cela a diminué.

Étant joueurs de badminton nous-mêmes, on n’avait pas envie que ça disparaisse. Si le club s’arrêtait, on perdait notre loisir », explique Xavier Desimpel, le président. Aujourd’hui, le Héron Volant est uniquement axé sur le côté loisir et familial. «Nous n’organisons plus d’interclubs. » Il y a, tout de même, des cours organisés pour les enfants deux heures par semaine et donnés par un coach agréé par l’Adeps. Une vingtaine d’enfants y participent. Du côté des adultes, ils sont une quarantaine à faire partie du club. Aucun cours adulte n’est organisé par le club même s’il y a, quand même, «un encadrement léger», précise Xavier Desimpel. Chacun est donc libre de venir jouer au badminton quand il le souhaite, au hall omnisports de Héron le lundi, le mardi ou le vendredi. Pour autant, le Héron Volant envisage, tout de même, la possibilité d’organiser un cours pour les adultes. «On planche dessus car les gens sont demandeurs. Actuellement, nous sommes un peu dans une année d’observation.» Le club s’attache, en tout cas, à proposer un prix modique pour l’adhésion annuelle, que ce soit pour les enfants ou pour les adultes. «Le but est que les gens viennent faire du sport, quand ils le souhaitent, et pour un bon prix.» Afin de récolter des fonds, Le Héron Volant organise également deux soupers par an. «On essaye de trouver des sponsors et des activités connexes afin de rapporter un peu de fonds au club.» Des stages sont aussi prévus durant les vacances de Pâques et les vacances d’été.

Facebook: Héron Volant