Journée nationale d’actions syndicales: les camions poubelles au pas dans le centre de Charleroi

A Charleroi, les agents de l’intercommunale Tibi ont mené une «opération escargot» dans le centre-ville.

C’était l’une des actions les plus marquantes dans le centre-ville carolo, dans le cadre de cette grève générale du 14 décembre: en fin de matinée, une quarantaine de camions collecteurs de l’intercommunale Tibi a convergé vers le parking P1 du Palais des Expositions.

De là, peu avant onze heures, le long convoi orange s’est mis en route, tous klaxons hurlants, gyrophares allumés, pour une opération escargot globalement bien comprise et acceptée par la population et les automobilistes.

La troupe des éboueurs n’est pas passé inaperçue, quittant la zone plutôt calme de Charleroi Expo pour l’effervescence du centre-ville. Les camions ont sillonné les principales artères de Charleroi: boulevard Jacques Bertrand, le long de la place du Manège, pour longer l’Hôtel de ville, jusqu’à la place Charles II; ils ont alors fait une boucle via la rue de la Régence et le boulevard Janson pour redescendre le boulevard Jacques Bertrand vers l’avenue des Alliés.

La quarantaine de camions a alors descendu la rue du Grand Central pour accéder à l’extrémité du boulevard Tirou qui les a conduits jusqu’aux portes du centre commercial Rive Gauche. Le délégué syndical CGSP Jean-Luc Vandroogenbroeck résume: «Nos revendications sont malheureusement toujours les mêmes, puisque le gouvernement ne nous écoute pas. Mais si ni les pompiers ni nous ne sommes reconnus comme métier pénible, alors personne n’exerce de métier pénible!».