EUROPA LEAGUE

EUROPA LEAGUE | Akhisarspor-Standard 0-0: les Rouches quittent la scène européenne avec un goût de trop peu

Le Standard n’est jamais parvenu à trouver l’ouverture à Akhisarspor et aurait dû hérité d’un penalty.

Le résumé du match

 

Des débuts laborieux

 

Dans un début de rencontre timoré de part et d’autre, la première action digne de ce nom était à mettre à l’actif des Turcs d’Akhisarspor: lancé sur son flanc droit, Regattin trouvait Barbosa à l’entrée du rectangle, lequel ne parvenait cependant pas à cadrer sa frappe. La réponse des Liégeois était donnée par Carcela: bien servi par Bastien, l’international marocain voyait toutefois sa frappe repoussée du pied par le dernier rempart adverse.

Il fallait attendre la demi-heure pour voir le match enfin s’emballer. Comme trop souvent, Luyindama se rendait coupable d’une grosse erreur de concentration, ce qui offrait une occasion quatre étoiles à Elvis Manu. Mais le Congolais se rachetait bien en empêchant l’attaquant néerlandais d’Akhisar de frapper au but, bénéficiant au passage de la clémence de l’arbitre qui restait de marbre face aux réclamations turques.

EUROPA LEAGUE | Akhisarspor-Standard 0-0: les Rouches quittent la scène européenne avec un goût de trop peu
Après sa flingue, Luyindama est venu remettre les pendules à l’heure! BELGA

Deux minutes plus tard, on retrouvait les deux mêmes acteurs: Manu effaçait Luyindama d’un coup de rein. Il ajustait alors un bon centre pour Barbosa qui n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond des filets… ce que le Portugais parvenait à louper, au grand soulagement des Liégeois!

EUROPA LEAGUE | Akhisarspor-Standard 0-0: les Rouches quittent la scène européenne avec un goût de trop peu
Barbosa s’en veut: il vient de louper l’ouverture du score. Photo News

Réveillés par ces deux assauts adverses, les Rouches prenaient enfin l’initiative dans cette fin de premier acte, mais ne parvenaient pas à allumer la mèche, malgré une belle occasion héritée sur corner et manquée par Vanheusden.

 

Un penalty oublié

 

On rejouait depuis 5 minutes au second acte quand Carcela, prenant toute la défense de vitesse, s’écroulait à l’entrée du rectangle: une simulation aux yeux de l’arbitre, un penalty flagrant au vu des ralentis!

EUROPA LEAGUE | Akhisarspor-Standard 0-0: les Rouches quittent la scène européenne avec un goût de trop peu
Jauni pour simulation, alors que les images télés montraient clairement qu’il y avait penalty, Carcela s’est permis de conseiller l’arbitre sur un investissement à faire à l’occasion des fêtes de fin d’année… Photo News

La suite offrait un match débridé, les incartades se multipliant les unes aux autres dans les deux sens.

Avec Mpoku monté à l’heure de jeu, la pression offensive des Liégeois prenait plus d’intensité: dès sa montée au jeu, l’international congolais alertait Orlando Sa d’un magnifique centre; mais la reprise du Portugais, manifestement en manque de confiance, manquait le cadre.

Le cadre, Barbosa le trouvait sur son envoi puissant alors qu’on entrait dans le dernier quart d’heure. Mais Ochoa, vigilant, boxait hors des cages.

Alors que les Rouches projetaient tous leurs derniers espoirs vers l’avant, Oulare, entré au jeu quelques minutes plus tôt, devaient quitter la pelouse, victime d’un contact avec le gardien adverse. À dix, le Standard ne parvenait plus à bousculer Akhisarspor qui, de son côté, semblait se contenter du nul.

Avec ce point acquis en déplacement, le Standard termine ainsi à la troisième place du groupe après la victoire de Séville contre Krasnodar et quitte donc la scène européenne non sans un goût de trop peu.

 

La technique du match

Arbitre: Farkas (Hon)

Cartes jaunes: Serginho, Carcela, Vanheusden, Ayik, Mpoku

AKHISAR: Lukac – Vrsajevic, Osmanpasa, Sissoko, Keles – Serginho (17e Ataseven), Ceviker, Josue – Regattin (71e Ayik), Manu, Barbosa (92e Kisa)

RSCL: Ochoa – Luyindama, Vanheusden, Kosanovic – Fai, Agbo (60e Mpoku), Bastien (83e Émond), Marin – Carcela, Lestienne, Sa (83e Oulare)

 

Ce qu’il faut retenir

Encore dehors. Cela fait désormais huit ans que le Standard n’a plus passé le cap des poules en Europa League. La dernière fois, c’était lors dela saison 2011-2012, lorsque les Rouches avaient ensuite atteint les huitièmes de finale où Hanovre avait eu raison des ambitions liégeoises.

Frileux hors de ses bases. Si Sclessin est souvent un chaudron qui donne des ailes aux Rouches, les matches en déplacement sont rarement couronnés de succès sur la scène européenne ces dernières années. En effet, le Standard n’a plus gagné hors de ses bases depuis le succès acquis au Panathinaïkos voici plus de deux ans. Avec ce partage, les Liégeois enregistrent un 3e nul pour 8 défaites lors de leurs 11 derniers déplacements européens. Insuffisant.

MPH a fait tourner. Pour cette joute décisive sur la scène européenne, Michel Preud’homme avait tout de même décidé de faire tourner son effectif, faisant souffler Laifis, Cimirot ou encore Émond. Tout profit pour Luyindama, lequel retrouvait ainsi le onze de base, mais aussi pour Kosanovic, maintenu une nouvelle fois dans l’équipe, ou encore pour des garçons comme Agbo et Sa, habitués ces dernières semaines aux morceaux de match.

Oulare sur la civière. Entré au jeu pour les quelques dernières minutes, Obbi Oulare a dû quitter la pelouse quatre minutes plus tard sur civière, à la suite d’un contact avec le gardien adverse, manifestement victime d’un coup sur la cheville.

 

 

La 200e de Carcela. Ce match était l’occasion pour Mehdi Carcela de fêter son 200e match sous le maillot du Standard. (plus d’info et une infographie ici)