HOCKEY

Coupe du monde de hockey: les Belges en demi-finale en battant l’Allemagne

Les Red Lions se sont qualifiés ce jeudi en début d’après-midi pour les demi-finales de la Coupe du monde de hockey en battant l’Allemagne.

À Bhubaneswar (Inde), les Belges se sont imposés face à l’Allemagne (2-1), après avoir été menés 1-0. En demi-finale, ils affronteront ce samedi l’Angleterre qui a éliminé ce mercredi l’Argentine, championne olympique en titre.

Les Red Lions s’assurent la meilleure performance belge de tous les temps depuis la 5e place obtenue il y a 4 ans à La Haye, aux Pays-Bas.

Les deux défenses sont restées très appliquées durant les premières minutes, n’offrant aucune occasion de part et d’autre.

Les Red Lions durent recourir à la vidéo pour obtenir leur premier penalty corner (pc), botté par Alexander Hendrickx mais dévié par le premier sorteur allemand.

Les deux blocs contrôlèrent les échanges jusqu’à une minute de la fin du quart, lorsqu’une erreur de placement des défenseurs belges permit à Dieter Linnekogel, isolé devant Vincent Vanasch, d’ouvrir le score (14e).

En toute fin de période un 2e pc belge, stoppé fautivement par les Allemands, fut suivi de deux autres. Sur le dernier, Tobias Walter, le gardien allemand du Dragons, se détendit bien pour sortir le sleep de Tom Boon.

En début de 2e quart, Arthur Van Doren adressa une balle astucieuse en hauteur à Tom Boon, qui força le 5e pc belge. Les Red Lions égalisèrent en trompant Walter d’un tir à plat avec au canon Hendrickx, déjà auteur de quatre buts sur cette phase dans le tournoi (18e).

Simon Gougnard adressa un bel assist à Sébastien Dockier, mais Walter anticipa. Ce fut lui encore qui empêcha le tir d’Hendrickx d’aboutir dans ses filets sur le 7e pc de nos compatriotes. Sans trouver la solution pour marquer de plein jeu, les hommes de Shane McLeod prirent donc nettement à leur avantage cette deuxième période.

Vincent Vanasch toucha ses deux premières balles 3 minutes après le retour des vestiaires. Un envoi de Mats Grambusch fut mal cadré. Après un 8e pc belge (contre 0 allemand) bien sauvé par Walter, Dockier fut averti d’une carte verte (2 minutes d’exclusion).

À deux minutes de la fin de la période le 8e pc belge fut gaspillé. Dans la minute suivante, les Belges recoururent à la vidéo pour invalider le 1er pc allemand.

La libération arriva à dix minutes du terme. Loïc Luypaert adressa une passe longue à son capitaine Thomas Briels. Son tir fut repoussé par Walter dans le stick de Tom Boon, qui trouva la faille sous les guêtres du gardien: 2-1 (50e). La Belgique ne recula que lorsque son adversaire retira son gardien pour évoluer à 11 joueurs dans le jeu, mais ne céda pas.

Pour une place en finale, elle sera opposée samedi, dès 11h30 belges, à l’Angleterre (FIH 7), vainqueur des champions olympiques argentins 3-2 mercredi dans le premier quart.

Dans la foulée (14h00), la deuxième demi-finale mettra aux prises l’Australie (FIH 1), double tenante du titre qui n’a eu aucune peine à évincer 3-0 la France (FIH 20), au vainqueur du dernier quart entre l’Inde (FIH 5) et les Pays-Bas (FIH 4).

Les finales pour le bronze et l’or sont programmées dimanche, à respectivement 12h00 et 14h30 (belges).