FRANCE

Touristes résignés et commerçants dépités

«C’est notre seul point de vente de l’année, c’est une catastrophe. Cela représente dix mois de travail. On essaye de trouver une solution…» Dans leur chalet au pied de la cathédrale de Strasbourg, ce couple d’artisans venus de Perpignan clame sa frustration de ne pouvoir lever leur volet ce jeudi.