Inculpation de la gardienne d'Ethe (Virton) 3 ans après la mort du petit Elio

Inculpation de la gardienne d'Ethe (Virton) 3 ans après la mort du petit Elio

Illustration Dominique VERNIER - Fotolia

Rebondissement dans l'enquête sur les circonstances de la mort du petit Elio Briquemont, un bébé de 5 mois décédé en décembre 2015 après une prétendue chute au domicile de sa gardienne à Ethe (Virton).

L'enfant était mort dans des conditions très troubles. La gardienne avait expliqué à la police et aux parents que l'enfant était tombé du fauteuil où il avait été placé dans un couffin. Il n'avait pas survécu à ses blessures et était décédé quelques jours plus tard à Liège, où il avait été transféré.

Le parquet avait été saisi de l'affaire et un juge d'instruction désigné.

Au terme d'une enquête qui a pris énormément de temps et a été ralentie par le volet médico-légal, très complexe, le juge d'instruction arlonais en charge du dossier, Jacques Langlois, vient d'inculper la gardienne d'homicide involontaire sur la personne de l'enfant.

"Nous venons de consulter le dossier ce jeudi avec mes clients, les parents du petit Elio. Ceux-ci font preuve d'une grande dignité depuis le drame. Le juge d'instruction estime qu'il y a des indices suffisants d'homicide involontaire. On relève dans le dossier des éléments très vraisemblables de syndrome du bébé secoué", commente l'avocat des parents, Me Marc Kauten.

Renvoi ou non par la chambre du conseil devant le tribunal?

Quelle va être maintenant la suite de la procédure?

Le juge d'instruction doit clôturer son enquête, transmettre son dossier au parquet qui prendra ses réquisitions. Et c'est la chambre du conseil qui décidera si oui oui non, il y a des charges suffisantes pour renvoyer l'accueillante d'enfants devant le tribunal correctionnel à Arlon. La gardienne peut rester en liberté en attendant.

Un autre dossieravait été ouvert également au sujet de cette  accueillante d'enfants, pour une autre suspicion de bébé secoué (mais un enfant toujours en vie, lui). D'après nos informations, l'instruction de ce 2e dossier vient d'aboutir à une inculpation de coups et blessures involontaires.