MONS – BORINAGE

Chantier de l’E19/E42 entre Jemappes et Obourg: les travaux dureront jusqu’en 2020

Chantier de l’E19/E42 entre Jemappes et Obourg: les travaux dureront jusqu’en 2020

Illustration BELGA

Depuis le 3 décembre, la circulation est limitée à deux bandes sur l’E19-E42, dans les deux sens entre Jemappes et Obourg. Ce n’est que le début d’un gros chantier qui ne se terminera pas avant 2020.

Depuis le 3 décembre et jusqu’au 22 décembre 2018, la voie de gauche est soustraite sur l’autoroute E42-E19/A7 dans les deux sens entre Obourg et Jemappes, soit sur 11,5 kilomètres. La vitesse est limitée à 50 km/h sur ce tronçon.

La fermeture de cette voie permet de mener des travaux préparatoires en vue d’un vaste chantier qui débutera en 2019. Il visera à réhabiliter l’autoroute entre Obourg et Jemappes en direction de la France.

En quoi consistent ces travaux préparatoires? Des auscultations sont actuellement réalisées en berme centrale au niveau du système d’égouttage pour déterminer les opérations à planifier. Les zones de refuge et passages de police indispensables au futur chantier sont également en train d’être réalisés. Ces derniers permettront également d’assurer l’accès aux entrées et sorties d’autoroutes.

Dès le 7 janvier 2019, ces travaux préparatoires reprendront. Ils porteront sur la berme latérale droite et nécessiteront de soustraire la voie de droite en direction de la France pendant environ 2 mois. Ces opérations (auscultation de l’égouttage, entretien des abords boisés, démontage de panneaux antibruit) ont été regroupées pour être réalisées en dehors du basculement complet de la circulation qui suivra et donc pour en diminuer la durée.

Chantier de l’E19/E42 entre Jemappes et Obourg: les travaux dureront jusqu’en 2020
-

C’est dans le courant du mois de mars que ce basculement complet de la circulation sur les voies en direction de Namur interviendra. Celui-ci devrait durer plusieurs mois. Le trafic s’effectuera alors sur deux voies dans chaque sens avec une vitesse limitée à 50 km/h (vu l’étroitesse des voies).

L’autoroute sera alors complètement démolie vers la France avec l’objectif de pouvoir démarrer au printemps, au retour de conditions météorologiques favorables, la reconstruction de la voirie.

Tronçon plus réhabilité depuis les années 70

Concrètement, les travaux permettront de réhabiliter toute la largeur de l’autoroute en profondeur, jusqu’à 80 cm. La fondation et parfois la sous-fondation de la voirie seront remplacées. Les bretelles aussi seront réhabilitées, tout comme les ponts inférieurs et supérieurs, le système d’égouttage, les panneaux antibruit… L’aire autoroutière de Bois du Gard sera aussi réhabilitée.

L’objectif est d’achever ce chantier pour le 1er semestre 2020, certains tronçons pourront être relâchés avant, suivant l’achèvement du travail sur les ouvrages d’art.

Depuis sa création dans les années 70, cette portion d’autoroute n’avait pas encore fait objet de réhabilitation en profondeur. Il s’agit du dernier tronçon de l’E19/A7 à devoir faire l’objet de réhabilitation en profondeur. Le budget pour cette grosse touche finale est de 49 000 000€.

Dour: fin de chantier prévue au printemps 2019 sur la N552

C’est en octobre 2017 qu’a débuté à Dour le chantier de réaménagement du rond-point de l’Épine et de la réfection complète de la voirie entre le rond-point de l’Épine et le nouveau rond-point du Colruyt.

Depuis le 3 décembre, le travail se poursuit entre les ronds-points du Belvédère et du Colruyt sur 400 mètres. La démolition de la voie de droite en direction de Dour a débuté et se poursuivra durant l’hiver.

La circulation s’effectue désormais à sens unique vers Dour. Pour sortir de Dour, une déviation locale est mise en place via les rues adjacentes. Cette mesure de circulation restera d’application jusqu’à la fin du chantier.

Le rond-point de l’Épine est actuellement ouvert à la circulation même s’il n’est pas totalement achevé: il reste la dernière couche de revêtement à poser.

Au printemps prochain, il restera à effectuer la pose de la dernière couche de revêtement, la réalisation des bordures, le placement des éclairages et l’aménagement des plantations.

Le chantier devrait être terminé à la fin du printemps 2019.