FRANCE

Une fusillade éclate dans le centre-ville de Strasbourg: trois morts et 12 blessés

Une fusillade a fait trois morts et 11 blessés ce mardi soir sur le marché de Noël de Strasbourg. Les forces de l'ordre sont à la recherche du tireur qui a pris la fuite. La piste terroriste est évoquée.

Après évaluation de la situation, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour «assassinats, tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle», a-t-il annoncé.

Trois personnes sont décédées et douzeont été blessées, dont 6 sont en urgence absolue selon la police et la préfecture du département.

Un «échange de coups de feu s'est produit dans le quartier où serait retranché l'assaillant» qui aurait été blessé par une patrouille de soldats avant de s'enfuir, a-t-on appris de source policière.

L'auteur des faits a été identifié et est «fiché S» (pour Sûreté de l'Etat), selon la préfecture. Il est connu pour des faits de «droit commun», a précisé le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, immédiatement dépêché sur place par le président Emmanuel Macron. Le traditionnel marché de Noël de Strasbourg qui a connu dans le passé des menaces d'attentat, est protégé en permanence par un important dispositif de surveillance.

La ville abrite par ailleurs le siège du Parlement européen, actuellement en session, qui a été entièrement bouclé à l'annonce de la fusillade, selon un journaliste de l'AFP sur place.


Le tireur recherché

Des militaires en armes, des policiers et des véhicules de secours ont afflué vers le lieu de la fusillade.

Selon le quotidien Les Dernières Nouvelles D’Alsace, des coups de feu ont été tirés vers 20 heures mardi soir dans le centre-ville de Strasbourg. Un tireur isolé aurait ouvert le feu rue des Grandes-Arcades.

Il aurait pris la fuite en direction de la Grand’Rue où il y aurait eu d’autres coups de feu.

La piste terroriste évoquée

La section antiterroriste du parquet de Paris a annoncé s'être saisie de l'enquête. Après évaluation de la situation, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour «assassinats, tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle», a-t-il précisé. Les investigations sont confiées à la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire, la direction interrégionale de la police judiciaire de Strasbourg et à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Le centre-ville est bouclé sur un périmètre d’environ 200 mètres.