Tournai

VIDEO | Coup de gueule des cafetiers du quartier de la gare suite à une nouvelle fermeture des toilettes de la SNCB, à Tournai

VIDEO | Coup de gueule des cafetiers du quartier de la gare suite à une nouvelle fermeture des toilettes de la SNCB, à Tournai

Rouvertes en 2017, les toilettes de la gare sont à nouveau trop souvent fermées. Les cafetiers du quartier en ont marre de voir débarquer les navetteurs chez eux dans le seul but d'utiliser les wC... EDA

En octobre 2017, les toilettes de la gare de Tournai rouvraient enfin au public après avoir été fermées durant plusieurs années pour cause de vandalisme. Une réouverture qui n'aura duré que trop peu de temps au grand dam des cafetiers du quartier qui en ont marre de voir débarquer chez eux des navetteurs désireux de satisfaire un besoin pressant...

En février 2017, le bourgmestre (alors ff) de Tournai, Paul-Olivier Delannois, interpellait le ministre de la mobilité, François Bellot, de manière originale par le biais d'un clip vidéo intitulé "Allo, Bellot, c'est Polo" et par lequel il demandait la réouverture des toilettes de la gare fermées depuis un peu plus de deux ans. Une décision que la SNCB justifiait par la multiplication d'actes de vandalisme sur le site et par l'impossibilité de mettre du personnel supplémentaire sur le terrain pour veiller au grain.

++ Revoir le clip "Allo Bello, c'est Polo" en cliquant ici  ++

Une action qui avait manifestement été suivie d'effets puisqu'en octobre 2017, les toilettes de la gare s'ouvraient à nouveau au public comme nous l'écrivions à l'époque (relire l'article en cliquant ici)

À en juger par la colère exprimée sur les réseaux sociaux par les cafetiers du quartier de la gare, cette situation n'a guère duré et les toilettes de la gare sont à nouveau trop souvent fermées au public. Si bien que les cafetiers et restaurateurs du coin reçoivent très régulièrement - pour ne pas écrire plusieurs fois par jour - la visite de navetteurs souhaitant satisfaire un besoin urgent et dans l'impossibilité de le faire dans l'enceinte de la gare.

Pour la vidéo, mettre le son:

Quelques uns ont purement et simplement interdit l'accès aux toilettes de leur établissement aux personnes de passage qui ne consommeraient pas sur place, d'autres réclament entre 0,5 € et 1€ pour donner l'accès aux WC. Une somme qui, si l'on en juge par la situation à laquelle a été confronté le tenancier du Café de Paris, ce mardi soir, n'est certainement pas exagérée. Vous comprendrez pourquoi en visionnant la vidéo jointe à cet article.Désormais conseiller communal à Tournai récemment élu, Grégory Dinoir aura le loisir de se faire le porte-parole des tenanciers du quartier au sein de l'hémicycle communal pour que l'autorité interpelle une nouvelle fois la SNCB sur cette question.