LOUVAIN

Une activité de baptême dérape en Flandre: un étudiant est décédé

Une activité de baptême dérape en Flandre: un étudiant est décédé

Photo d’illustration Photo News

Trois étudiants membres d’un cercle de Louvain (Brabant flamand) ont été admis à l’hôpital ce mercredi après avoir participé à une activité de baptême à Vorselaar, en province d’Anvers

Le jeune qui était tombé dans le coma après avoir avalé de l’huile de poisson durant son baptême est décédé, a indiqué vendredi le bourgmestre d’Edegem, à divers médias.

Un étudiant de la KU Leuven a dû être conduit à l’hôpital universitaire d’Anvers durant la nuit de mercredi à jeudi car il est tombé dans le coma après avoir ingéré de l’huile de poisson, lors d’une activité de baptême dans un bois à Vorselaar. Deux autres jeunes ont également dû recevoir des soins.

C’est la teneur en sel de l’huile de poisson qui aurait causé ces malaises. Lorsqu’on consomme beaucoup de sel en peu de temps, le corps réagit en retenant l’humidité, ce qui peut faire gonfler le cerveau, a ainsi expliqué l’urgentiste Jan Stroobants sur Radio 2.

Convocation chez la ministre

La ministre flamande de l’Enseignement Hilde Crevits va convoquer les cercles d’étudiants, les universités et les hautes écoles, a-t-elle annoncé vendredi soir, à l’annonce du décès.

«Je suis choquée par cet incident», a écrit la ministre CD&V sur twitter, tout en adressant ses condoléances à la famille et aux proches de cet étudiant de 20 ans de l’Université catholique de Louvain (KUL).

Mme Crevit enjoint à tous les cercles d’étudiants de signer la charte sur les baptêmes. «Je convoque les représentants des cercles d’étudiants, les hautes écoles et les universités», a-t-elle ajouté, sans encore préciser la date de la rencontre.

Une autopsie exigée

L’étudiant d’Edegem âgé de 20 ans, tombé dans le coma à la suite d’un baptême, est décédé vendredi midi, a confirmé le parquet de Turnhout à Belga. Une enquête judiciaire est en cours. Une autopsie doit révéler la cause exacte du décès.

L’étudiant de la KU Leuven était dans un état critique mercredi soir après un baptême organisé à Vorselaar (province d’Anvers) par le cercle étudiant de Reuzegom. Il est possible que le jeune homme soit tombé dans le coma après avoir ingurgité de l’huile de poisson, mais l’autopsie devra révéler la cause exacte de sa mort.

«Une enquête judiciaire a été ouverte vendredi matin», a déclaré la porte-parole de la section Turnhout du parquet d’Anvers. «Après la mort du garçon vendredi midi, le juge d’instruction a ordonné une autopsie afin de déterminer la cause précise du décès.»

Le recteur de la KU Leuven implore le Reuzegom de signer la charte sur les baptêmes

«Nous allons rappeler leur responsabilité aux étudiants du Reuzegom, qui ont organisé le baptême étudiant qui a dérapé à Vorselaar. Mais la priorité absolue est la signature de la charte sur les baptêmes par tous les cercles étudiants», a réagi vendredi le recteur de la KU Leuven, Luc Sels, après l’admission à l’hôpital mercredi de trois jeunes, dont l’un se trouve dans un état critique.

Pour le recteur Luc Sels, les cercles étudiants doivent au plus vite signer la charte sur les baptêmes qui date de 2003 et a été élaborée en concertation avec les étudiants, la police et les établissements d’enseignement. Tous les cercles membres de la Loko, l’organisation étudiante de la KU Leuven, l’ont signée. Mais au moins une quinzaine d’autres clubs ont refusé de l’approuver malgré une nouvelle tentative cette année sous l’impulsion de Luc Sels.

La charte liste des principes en rapport avec des valeurs à respecter et contient des directives comme la non-utilisation d’animaux ou la soumission au préalable du programme des activités à la police.

M. Sels ne peut pas obliger le Reuzegom -en cause dans l’incident de cette semaine – à signer la charte. Mais il mettra une pression maximale, a-t-il prévenu.