PROV. HAINAUT

Dans le Hainaut, la colère des gilets jaunes demeure forte: Comeos réclame une intervention des autorités

Dans le Hainaut, la colère des gilets jaunes demeure forte: Comeos réclame une intervention des autorités

Illustration BELGA

Les actions des gilets jaunes visant les centres de distribution et les magasins «dégénèrent», déplore vendredi Comeos. Les camions doivent attendre des heures et des chauffeurs sont même agressés physiquement, dénonce ainsi la fédération du commerce, qui réclame l’intervention des autorités locales.

La province de Hainaut est touchée depuis trois semaines par des actions de blocage des gilets jaunes. «Les camions transportant des denrées alimentaires sont priés de se ranger sur le côté et d’attendre des heures qu’on daigne les laisser passer. La nuit dernière, la situation a dérapé. Des chauffeurs ont été menacés et même agressés par des manifestants», fustige Comeos.

La police n’intervient pas, constate-t-elle. Or des actions fermes s’imposent d’urgence, selon Dominique Michel, administrateur délégué de la fédération. «Nous sommes confrontés à une spirale de la violence. Que doit-il encore se passer pour que les autorités locales interviennent efficacement contre les manifestants?», s’interroge-t-il. «Les chauffeurs ne peuvent plus faire leur travail, subissent des intimidations et maintenant de la violence. Il faut agir!»

+ NOTRE DOSSIER | Les gilets jaunes

Le poste-frontière d’Hensies complètement bloqué par des gilets jaunes français

Depuis 17h00, des gilets jaunes bloquent complètement le poste-frontière d’Hensies sur l’autoroute E19 en direction de la France, a-t-on appris vendredi auprès des autorités provinciales du Hainaut. Une déviation a été mise en place vers l’Hexagone.

Une première brève action de blocage du côté français avait déjà eu lieu vendredi matin au même endroit. La police française avait reçu l’instruction de ne pas intervenir, ce qui avait provoqué des files depuis Saint-Ghislain.

Les gilets jaunes sont de retour au même endroit depuis 17h00, toujours de l’autre côté de la frontière. La durée de leur action est changeante mais demeure possible jusque lundi, prévient la police fédérale sur son site internet inforoutes.be.

La mobilisation des gilets jaunes se poursuit à Courcelles

Plusieurs gilets jaunes se sont encore rassemblés vendredi à hauteur du zoning de Courcelles. Leur mobilisation dure là-bas depuis plus de deux semaines.

Au fil des jours, la mobilisation des débuts s’est perfectionnée avec des pancartes ainsi que tout le nécessaire pour protéger les manifestants du froid. Dans la région, elle bénéfice d’un certain soutien avec des personnes qui s’arrêtent ou klaxonnent pour manifester leur intérêt. Devant le rond-point, les manifestants laissent passer les automobilistes sans encombre. En revanche, ils arrêtent les poids lourds et notamment ceux qui se dirigent vers le zoning.

Début de semaine, les gilets jaunes installés à Courcelles ont indiqué leur volonté de mener leur mobilisation au finish.