ANDERLECHT

Plus de 400 ménages économisent 40 000 euros par an et du CO2 sans rien payer

Plus de 400 ménages économisent 40 000 euros par an et du CO2 sans rien payer

Vendredi à Anderlecht, cette start-up bruxelloise a présenté son projet de rénovation complète de la toiture d’un immeuble de 27 étages couplée à l’installation d’un système de cogénération innovant. BELGA

«On me demande souvent où est le loup. Mais il n’y a pas de loup. Il faut bien comprendre que la transition énergétique est efficace», glisse Fanny Hellebaut, l’une des gérantes de Watt Matters.

Vendredi à Anderlecht, cette start-up bruxelloise a présenté son projet de rénovation complète de la toiture d’un immeuble de 27 étages couplée à l’installation d’un système de cogénération innovant. Les copropriétaires des 430 appartements n’ont dû avancer aucune somme d’argent et vont bénéficier d’une réduction d’environ 40 000 euros par an des charges énergétiques communes.

«On entend souvent que les copropriétés n’ont pas d’argent. Nous sommes très heureux de pouvoir montrer qu’on peut néanmoins agir», se félicite le gérant du syndic Managimm, Vincent Spruytte, qui a initié le projet pour l’association des copropriétaires de l’immeuble situé 27, avenue Marius Renard à Anderlecht.

L’astuce réside dans la formule de tiers-investissement, dans laquelle l’entreprise Watt Matters s’est spécialisée. Cette dernière a en effet pris en charge le coût de la nouvelle isolation de la toiture et se rembourse grâce à la revente au réseau de l’électricité verte produite par cogénération.

Watt Matters elle-même s’est financée grâce à la coopérative citoyenne Energiris (195 000 euros), dont elle est une filiale, à la plateforme de crowdlending Ecco Nova (99 000 euros) et à un prêt de la banque Belfius en collaboration avec la Banque européenne d’investissement. Le coût total du projet s’élève à 950 000 euros.

La cogénération, système qui produit à la fois de la chaleur et de l’électricité, est alimentée en gaz naturel et intégrée à deux pompes à chaleur, une technique inédite qui permet d’atteindre un rendement proche des 100%. Le gain annuel est estimé à environ 80 000 euros par an pendant 10 ans et permet de réduire de 27% les émissions de CO2. La moitié de cette somme sert à rembourser la rénovation de la toiture tandis que l’autre moitié revient aux copropriétaires, qui ont adhéré au projet à plus de 90%.