FOOTBALL

Des agents de joueurs de football créent une fédération «pour plus d’éthique»

Des agents de joueurs de football actifs en Belgique ont décidé de créer une fédération professionnelle, à la suite du scandale de fraude et de corruption dans laquelle des membres de la profession sont inculpés, Mogi Bayat et Dejan Veljkovic notamment.

Baptisée BFFA, pour «Belgian Federation of Football Agents ASBL», elle ambitionne de «promouvoir, renforcer et organiser un haut niveau de professionnalisme et d’éthique», a indiqué son président, l’agent Jesse De Preter, jeudi lors d’une conférence de presse.

Le président de l’ASBL est donc Jesse De Preter, agent du sélectionneur des Diables rouges Roberto Martinez et ancien CEO du Lierse. L’ancien agent Nenad Petrovic devient le CEO de l’association. Dans le passé, il a notamment travaillé pour Michel Preud’Homme ou Marouane Fellaini. Les autres membres du conseil d’administration sont Christophe Henrotay (agent notamment de Thibaut Courtois), Patrick De Coster (manager de Kevin De Bruyne), Ghislaine Dubois (trésorière) et les anciens joueurs Nico Vaesen et Gunter Thiebaut, devenus également agents.

La BFFA souhaite participer à l’assainissement de la profession et combattre la corruption. Elle ambitionne d’ouvrir le dialogue entre les instances du football belge, les clubs et le législateur «afin de réguler les différents aspects du métier, car ces règles n’existent pas à l’heure actuelle», a fait remarquer M. Petrovic.

Dans ce contexte, l’association entend développer une base légale solide pour réguler le métier. Elle réclame des règles strictes en matière d’accords et de contrats entre les agents et les joueurs et entre les agents et les clubs. Elle exige également le mise en place d’une distinction claire entre un représentant d’un club et un représentant d’un joueur.

L’association est ouverte à tous les agents de joueurs officiellement enregistrés. «Nous voulons développer un label de qualité et ainsi protéger ceux qui sont en règle et bannir et sanctionner ceux qui ne le sont pas. Nous ne nous priverons pas d’exclure des membres le cas échéant», a averti M. De Preter, qui prône également la transparence fiscale et financière. Elle réclame enfin la mise en œuvre d’un logiciel «moderne et efficace» pour gérer les contrats entre agents et joueurs.