IXELLES

La carte de vœux reprend du caractère: «La clientèle s’est rajeunie»

La carte de vœux reprend du caractère: «La clientèle s’est rajeunie»

Les «millennials», cette génération née entre 1980 et 2000, sont friands de cartes de vœux. Mais pour eux, pas question d’utiliser les annuelles collections des ONG: il faut du beau, du chic, du sobre, du décalé. Comme au Typographe à Ixelles. EdA - Julien RENSONNET

E-mail et SMS n’ont pas écorné la carte de vœux. Celle-ci signe même un retour en grâce auprès des jeunes «millennials». C’est le sentiment du fondateur de la papeterie chic «Le Typographe», à Ixelles. Où les luxueux bristols aux coins arrondis sont imprimés à la main, sur d’antiques presses aux caractères de plomb. À 50.000 exemplaires par an.