MONDE

Les contenus terroristes en ligne devront pouvoir être retirés dans l’heure

Les contenus terroristes en ligne devront pouvoir être retirés dans l’heure

Des amendes importantes sont prévues en cas de non-respect de cette règle. Reporters/Andia

Les fournisseurs d’accès internet devraient être capables de retirer en moins d’une heure des contenus terroristes en ligne, ressort-il d’un texte validé jeudi par les ministres européens de l’Intérieur réunis à Bruxelles.

Après avoir reçu une demande de retrait émanant d’une autorité nationale de l’UE, les fournisseurs devront pouvoir retirer les contenus incriminés dans les soixante minutes. S’ils ne se soumettent pas à cette obligation, ils risquent des amendes pouvant aller jusqu’à 4% de leur chiffre d’affaires mondial.

La Belgique a soutenu le texte, tout en insistant sur le fait qu’il convient de ne pas compromettre la coopération volontaire des fournisseurs en matière de suppression des messages de haine en ligne.

La proposition avalisée par le Conseil Justice et Affaires intérieures va désormais servir de base pour les négociations avec le Parlement européen, en vue de l’adoption d’un texte définitif.