Une fois la fête de Saint-Nicolas passée, il est temps de penser à son sapin. Plus besoin de chercher pour le roi Philippe et la reine Mathilde, le sapin vient d’être coupé à Doische ce matin.

«Jingle bells, jingle bells»... Ça sent bon, les fêtes de fin d’année à Bruxelles. Après le sapin de la Grand-Place, c’est au tour du sapin qui fera face au palais de Laeken à faire sa joyeuse entrée. Il a été coupé ce matin, à Matagne-la-Petite dans l’entité de Doische et il sera mis en place dans la nuit de jeudi à vendredi vers 3h du matin à Bruxelles.

Cette année c’était la province de Namur qui devait fournir l’arbre et le gouverneur a proposé au bourgmestre de Doische d’offrir un de ces sapins. L’affaire a été pliée en quelques heures ou presque. Il fallait juste répondre à seule une exigence: le roi des forêts devait faire 20 mètres de haut.

Une fois que l’épicéa a été abattu, on a pu estimer son âge soit 100 ans.