Toujours plus d’emplois vacants en Belgique

(photo prétexte) Photo News

Au troisième trimestre, les entreprises belges offraient 149.180 emplois vacants contre 143.470 au deuxième trimestre, selon les chiffres publiés par l’office belge de statistique, Statbel.

Le taux de vacance d’emploi (nombre d’emplois vacants par rapport au nombre total d’emplois dans l’entreprise) a lui aussi légèrement augmenté, de 3,53% lors de la précédente période à 3,65% au troisième trimestre.

La Flandre a connu la plus forte hausse avec 5.230 emplois vacants en plus par rapport au deuxième trimestre, tandis que la situation à Bruxelles et en Wallonie est restée globalement stable. Le taux de vacance d’emploi est plus élevé en Flandre (4,09%) et à Bruxelles (3,33%) qu’en Wallonie (2,80%).

Au total, 78,3% des emplois vacants se concentrent dans cinq secteurs économiques: le secteur non marchand (21,9%, 32.600 emplois vacants), les sciences et les services (16,7%, 24.850 emplois vacants), le commerce (16,1%, 24.040 emplois vacants), l’industrie (12,6%, 18.820 emplois vacants) et la construction (11,1%, 16.530 emplois vacants).

Au troisième trimestre, le taux de vacance d’emploi a davantage augmenté dans les secteurs de la construction (+1,18 point de pourcentage), du commerce (+0,61 point de pourcentage), du transport (+0,53 point de pourcentage) et du non-marchand (+0,47 point de pourcentage). Il a par contre baissé dans les secteurs des activités immobilières (-2,43 points de pourcentage), de l’hébergement et de la restauration (-2,20 points de pourcentage), des sciences et services (-0,67 point de pourcentage) ainsi que de l’information et de la communication (-0,57 point de pourcentage).