article abonné offert

José Copay: «On n’est pas au pays des Bisounours»

José Copay: «On n’est pas au pays des Bisounours»

José Copay, l’âme du hall et de la buvette de Loyers, a tourné la page. Mais on se demande vraiment pourquoi. ÉdA – Frédéric de Laminne

Suite de notre série sur les non-dits du sport namurois avec José Copay, l’ex-président du Basket Club Loyers qui a porté le club en D3 avant d’en démissionner.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 27 des 1183 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?