JUDICAIRE

Coup de filet contre la mafia calabraise: 14 arrestations en Belgique

Coup de filet contre la mafia calabraise: 14 arrestations en Belgique

14 arrestations en Belgique ont eu lieu dans le cadre de l’affaire sur la mafia calabraise. Reporters/DPA

Quatorze personnes ont été arrêtées mercredi en Belgique dans le cadre de l’opération Pollino contre la mafia de Calabre, a fait savoir le directeur de la police judiciaire fédérale du Limbourg, Kris Vandepaer, au cours d’une conférence de presse à Eurojust à La Haye.

Des biens mafieux de grande valeur ont par ailleurs été saisis, de même que de la cocaïne, de l’héroïne et du cannabis, a précisé mercredi après-midi le porte-parole du parquet de Limbourg, Bruno Coppin.

Plus tôt dans la journée, la police italienne avait annoncé que 90 personnes appartenant à la ‘Ndrangheta, la mafia calabraise, avaient été arrêtées lors d’un vaste coup de filet international dans plusieurs pays d’Europe et d’Amérique latine.

En Belgique, des perquisitions mobilisant une centaine d’agents ont notamment eu lieu à Maasmechelen, Genk, Lanaken et Wommelgem.

Selon Pieter Strauven, substitut du procureur du Roi, la mafia italienne est active en Belgique essentiellement dans la partie orientale de la province de Limbourg. Le passé minier de la région a en effet attiré une forte communauté italienne. La zone est en outre située à la frontière des Pays-Bas et de l’Allemagne, ce qui permet de monter facilement des trafics transfrontaliers. Le port d’Anvers est également assez proche.

«Une vaste opération était organisée aujourd’hui afin de démanteler une organisation de type mafieux opérant depuis le Limbourg. L’organisation, active dans le trafic de cocaïne, investissait ensuite les bénéfices engrangés dans l’économie locale et dans la société. Elle a ainsi réussi à se créer une position dominante et c’est précisément ça que nous voulions combattre», a indiqué le magistrat de presse, Bruno Coppin.

Indépendamment de l’enquête internationale, le parquet de Limbourg a ouvert sa propre enquête. Les 14 personnes arrêtées seront prochainement présentées à un juge d’instruction.

De son côté, l’Italie a demandé la remise de quatre suspects.

Cette enquête internationale est le fruit d’une coopération entre quatre pays: la Belgique, les Pays-Bas, l’Italie et l’Allemagne. L’opération était soutenue par Eurojust et Europol. Il s’agit, d’après Eurojust, de la plus grande action jamais organisée contre cette organisation mafieuse.