Un vaste projet porté par la société bruxelloise «FIN ECO Construction SPRL» fait débat pour l’instant en terre rendeusienne.