FOOTBALL

L’Écosse et la Russie prêts à faire souffrir les Diables rouges avant l’Euro 2020: «La Belgique est favorite mais…»

L’Écosse et la Russie prêts à faire souffrir les Diables rouges avant l’Euro 2020: «La Belgique est favorite mais…»

Le sélectionneur écossais compte bien compliquer la mission des Diables rouges avant l’Euro 2020. Photo News

À l’image de son confrère russe, le sélectionneur de l’équipe nationale écossaise promet de tout mettre en place pour compliquer la tâche des Diables rouges lors de la phase qualificative de l’Euro 2020.

+ A LIRE AUSSI | Roberto Martinez : «Des matches piégeux, mais des matches que nous devrons gagner»

L’Écosse sera avec la Russie, Chypre, le Kazakhstan et Saint-Marin l’un des adversaires des Diables rouges en qualification à l’Euro 2020. «La Belgique première et nous en lice avec la Russie pour la deuxième place? Ce serait la logique des choses. Mais la Belgique doit venir à Glasgow et aller en Russie», a lancé le sélectionneur écossais Alex McLeish (ex-Genk).

«La Belgique nous a battus en septembre (0-4 en amical), mais nous leur avons offert trois buts. Ce match nous a servis. Nous avons battu l’Albanie trois jours plus tard», a indiqué McLeish. «Il y a de belles équipes dans ce groupe, mais nous avons confiance dans notre groupe de joueurs. Chaque match sera un défi. Nous devrons utiliser nos excellentes performances des derniers matchs.»

En remportant son groupe dans la division C de la Ligue des Nations, l’Écosse est assurée de disputer au moins les barrages de qualification à l’Euro, prévus en mars 2020. «Mais nous voulons nous qualifier via la phase de groupes», a prévenu Alex McLeish.

La Russie de Stanislav Cherchesov sera sans doute l’autre équipe à surveiller dans ce groupe. «La Belgique, c’est la première équipe au classement FIFA aujourd’hui et elle est arrivée 3e à la dernière Coupe du monde. Les commentaires sont superflus», a résumé le sélectionneur de la Sbornaïa. «Toutes les autres équipes, je ne les ai jamais vues ces dernières années puisque nous n’avons pas joué contre eux. J’ai vu les Rangers en Europa League, je connais l’entraîneur de la sélection kazakhe, c’est un bon spécialiste, ça veut dire que l’équipe est de qualité. À Chypre, on aura chaud. On va étudier les équipes.»

Le sélectionneur de Chypre Ran Ben Shimon voit lui «un beau challenge» pour son équipe: «Ce ne sera pas facile, mais nous voulons être compétitifs. Nous ferons de notre mieux.»