POLITIQUE

Alda Greoli s’étonne: «Pourquoi n’y a-t-il pas moyen d’en finir avec le contrat de Stéphane Moreau?»

Alda Greoli, vice-présidente cdH du gouvernement wallon, fait une sortie contre Stéphane Moreau, toujours en place chez Publifin. Elle s’étonne de la protection dont il bénéficie.

Le futur du journal L’Avenir et l’implication de Publifin/Nethys dans ce dossier continuent de faire des remous dans le monde politique.

Dernière personnalité à réagir, la numéro 2 du gouvernement wallon, Alda Greoli a fait une sortie dans le journal L’Echo ce matin. Elle exige le départ de Stéphane Moreau.

«Quand va-t-on enfin prendre conscience que le plus grand danger pour le projet social et économique de Publifin/Nethys, c’est le fait qu’un homme comme Stéphane Moreau continue à instrumentaliser Publifin à des fins personnelles? Pourquoi n’y a-t-il pas moyen d’en finir avec le contrat de travail de Monsieur Moreau?», s’interroge la cheffe de file cdH à Liège.

«Tout le monde ne prend pas ses responsabilités dans ce dossier», surenchérit-elle dans l’interview du matin sur La Première (voir vidéo en tête d’article, à partir de 9’45’’). «Si Stéphane Moreau est à ce point indispensable, aux yeux de certains, c’est qu’il a organisé le système pour l’être».