À tout âge, la pratique d’une activité sportive est bénéfique pour le corps et l’esprit. Parmi les «disciplines» sportives, les arts martiaux ont des particularités qui méritent que l’on s’y intéresse de plus près.

La preuve avec le Kokodo Ju-jitsu, art martial traditionnel japonais spécialisé dans les blocages articulaires, les projections et les points de pression. Le travail et la connaissance du corps humain, notamment ses méridiens et axes osseux, y remplacent la seule force physique. L’agressivité, bien trop présente dans notre société, est proscrite au profit du mental et de la maîtrise de soi. Il n’est dès lors ici pas question de compétition. Cette école de Ju-jitsu a été créée en 1995 par Soke Irie Yasuhiro qui, pendant plus de 20 ans, mit tout son cœur et son énergie à la diffusion de son art. Après avoir formé sa propre école, appelée Kokodo, il l’a développé dans le monde entier. Le Sei Go Dojo de Libin, reconnu par la Fédération japonaise, a repris ses cours, accessibles et adaptés à tous les âges, à la mi-septembre, offrant au passage deux cours d’essais gratuits. «C’est toujours d’actualité, précisent Robert Pierret, Shihan 5e Dan, et Thierry Martin, 2e Dan, les deux responsables et instructeurs du club. Il n’est néanmoins pas aisé d’attirer des gens parce qu’il existe une grande offre d’activités sportives. Beaucoup pensent aussi que notre sport est violent alors qu’il ne l’est pas du tout. Il existe bien du Ju-jitsu fighting, avec des combats, mais ce n’est pas ce que nous proposons. Notre club compte une trentaine de membres actifs, une vingtaine d’enfants et une dizaine d’adultes. Nos cours se donnent à la salle de gym de l’école communale de Libin les vendredis de 18 à 19 h pour les enfants et de 19 à 20 h 30 pour les adultes. Tout le monde est le bienvenu…».

0476 456 983 – 0472 175 279