DIABLES ROUGES

VIDÉOS | La Suisse corrige les Diables rouges et se qualifie pour le Final Four de la Nations League

VIDÉOS | La Suisse corrige les Diables rouges et se qualifie pour le Final Four de la Nations League

Toby Alderweireld et les Diables rouges ont été corrigés par la Suisse. BELGA

De 0-2 à 5-2. Les Diables rouges avaient tout en main mais ont joué avec leur bonheur à Lucerne. La Suisse se qualifie pour le Final Four de la Nations League.

La première mi-temps a été folle à Lucerne. Thorgan Hazard a inscrit un doublé avant que la Suisse ne prenne l’avantage sur des buts de Rodriguez et Seferovic (x2).

En deuxième période, la Nati a poussé pour se qualifier. Elvedi et Seferovic lui ont permis de se qualifier pour le Final Four de la Nations League (5-2).

Le résumé de la rencontre

Surprise dans le onze de base de Roberto Martinez. Le coach fédéral aligne Nacer Chadli. Michy Batshuayi est poussé sur le banc. Dries Mertens évoluera en pointe de l’attaque. Les frères Hazard évoluent en soutien de l’attaquant de Naples.

Le coup tactique de Martinez est fumant. Après 66 secondes à peine, Thorgan Hazard profite d’une énorme erreur défensive d’Elvedi pour tromper le gardien suisse et ouvrir le score (0-1, 2e).

Prise à froid, la Nati peine à réagir. Pendant ce temps-là, Thorgan Hazard en profite pour réaliser un solo et décocher une frappe splendide des vingt mètres pour doubler la mise (0-2, 17e).

La Suisse réagit (enfin) à la 25e minute. Sur une phase litigieuse, Nacer Chadli accroche légèrement Mbabu dans le petit rectangle. Ricardo Rodriguez prend Thibaut Courtois à contre-pied pour réduire le score (1-2, 26e).

Ce but réveille la Suisse et le stade de Lucerne. Cinq minutes après le but de Ricardo Rodriguez, Haris Seferovic égalise après un excellent service de Shaqiri (2-2, 31e). Les Diables rouges semblent tout d’un coup dans les cordes alors que la Suisse doit encore marquer deux buts pour prendre la tête du groupe.

À quelques secondes de la pause, une contre-attaque express de la Nati permet à Haris Seferovic d’inscrire un doublé (3-2, 44e). La défense belge prend l’eau, principalement sur les flancs. Roberto Martinez et les Diables ont 45 minutes pour inverser la tendance.

Dès la reprise, la Suisse insiste et tente d’inscrire un quatrième but synonyme de qualification. À la 52e minute, Seferovic part en profondeur mais se loupe complètement devant Courtois.

La Belgique continue de reculer. Et la Nati en profite! Sur un centre millimétré de Shaqiri, Nico Elvedi fait 4-2 de la tête à l’heure de jeu (4-2, 61e). Les Diables rouges sont virtuellement éliminés du Final Four alors qu’ils menaient 0-2 après vingt minutes.

Roberto Martinez décide de faire monter Michy Batshuayi à la place de Nacer Chadli. Mais les Diables ne parviennent pas à se procurer des occasions. La Nati est bien organisée défensivement.

Haris Seferovic tue tout suspens à la 85e minute et inscrivant son triplé (5-2, 85e).

Incroyable scénario. La Suisse se qualifie pour le Final Four de la Nations League.

Ce qu’il faut retenir de la rencontre

Pas de Final Four. Les Diables rouges loupent la phase finale de la Nations League. En attendant le résultat du groupe 1, les Suisses connaissent déjà deux des trois autres équipes qualifiées pour le Final Four. Le Portugal a facilement remporté son groupe composé de l’Italie et la Pologne. L’Angleterre, a pour sa part, été renversante face à la Croatie pour se qualifier au détriment de l’Espagne.

Un trio offensif on fire. À la surprise générale, Roberto Martinez a aligné Dries Mertens en pointe. Michy Batshuayi est poussé sur le banc. Le trio Mertens-E. Hazard-T. Hazard a fait vivre un cauchemar à la défense suisse pendant une grande partie de la rencontre. Combinaisons, vivacité, dribbles,… Tout y était du côté des trois joueurs offensifs. Mais, comme leurs équipiers, le trio a été plus discret durant les temps forts de la Suisse.

VIDÉOS | La Suisse corrige les Diables rouges et se qualifie pour le Final Four de la Nations League
Thorgan Hazard, Eden Hazard et Dries Mertens ont réalisé un récital. BELGA

Une défense qui prend l’eau. Si les joueurs offensifs belges sont en forme, ce n’est pas le cas de la défense. Sur les flancs défensifs, les Diables rouges n’y étaient pas. Nacer Chadli a déçu à gauche. Dans l’axe, les patrons habituels de la Belgique ont grandement été en difficulté.