CONSO

Un tiers de la viande de bœuf «Belbeef» d’origine inconnue dans nos supermarchés

Un tiers de la viande de bœuf «Belbeef» d’origine inconnue dans nos supermarchés

L’origine de la viande de bœuf est normalement très claire. EdA

Il ressort d’une enquête de la Fédération belge de la viande (Febev) qu’un tiers de la viande de bœuf qui affiche le label «Belbeef» et qui se trouve dans nos supermarchés n’est pas tracé.

Un tiers de la viande de bœuf qui affiche le label «Belbeef» et qui se trouve dans nos supermarchés n’est pas tracé, selon une enquête de la Fédération belge de la viande (Febev) dont VRT Nieuws a pu prendre connaissance. Le label de qualité, qui garantit normalement un élevage, un traitement et une transformation belges semble dès lors peu fiable.

L’origine de la viande de bœuf est normalement très claire: le numéro tatoué sur l’oreille de chaque bête se retrouve sur le numéro de lot inscrit sur l’étiquette de l’emballage dans tous les supermarchés. Les abattoirs doivent normalement conserver l’oreille de chaque animal afin de garantir la traçabilité, mais ce n’est pas toujours le cas. Toutefois, «Belbeef», le label de qualité de la Febev, garantit au consommateur qu’il mange bien un morceau de viande 100% belge.

Des résultats édifiants

La fédération a mené un exercice de traçabilité pour vérifier si le système fonctionnait bien. Par le biais de prélèvements ADN de la viande dans les rayons des grandes surfaces, ils ont pu déterminer si les codes de provenance et la viande à laquelle ce numéro correspondait concordaient effectivement. Les résultats sont édifiants. Tout d’abord, il est apparu que seules 18 oreilles étaient disponibles sur les 34 prélèvements, alors que la mesure est obligatoire. Parmi celles-ci, seules 12 affichaient une concordance.

D’après les contrôles de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca), les problèmes d’étiquetage et de traçabilité dans les abattoirs apparaissent dans 23% des contrôles négatifs. Dans les ateliers de découpe, cette proportion monte à 38%, et même à 54% dans les chambres de congélation.

Quid chez Colruyt et Delhaize?

Selon la VRT, Colruyt est conscient du problème mais la viande au label «Belbeef» continue d’être vendue.

Quant à Delhaize, qui est également au courant de la problématique, la chaîne a spécifié ce vendredi matin par communiqué, que «la qualité, la sécurité alimentaire et la traçabilité étaient la priorité».

«Dans certains cas exceptionnels, nous avons également identifié des infractions lors de nos propres analyses d’ADN», mettant la faute sur le dos de «l’erreur humaine et la nonchalance».

«Chaque fois qu’un tel constat est fait, nous renforçons les procédures afin d’éviter cela à l’avenir. À aucun moment il n’y a eu un impact sur la qualité et la sécurité alimentaire.»

Delhaize vend toujours de la viande labellisée «Belbeef».