DIABLES ROUGES

Belgique-Islande 2-0: le doublé de Batshuayi dans le brouillard suffit au bonheur des Diables

Belgique-Islande 2-0: le doublé de Batshuayi dans le brouillard suffit au bonheur des Diables

Michy Batshuayi a trouvé l’ouverture à la 65e minute de jeu. Photo News

Les Diables rouges se sont imposés sans difficulté contre l’Islande et signent un 3e succès en autant de rencontres de Ligue des Nations.

Les Diables rouges affrontaient ce jeudi soir l’Islande, dans le cadre de leur 3e rencontre comptant pour la Ligue des Nations. Roberto Martinez avait décidé de positionner un onze de base ne laissant que peu de place à la surprise et au test.

Le résumé de la rencontre

Dans une première mi-temps dominée par les Diables, les occasions n’ont pourtant pas été légion. Il faut dire que, bien repliés devant leur rectangle, les Islandais n’ont laissé que peu d’espaces aux Belges.

Néanmoins, au quart d’heure, Michy Batshuayi s’offrait la meilleure possibilité des 45 premières minutes: bien servi par Dries Mertens, le joueur de Valence voyait sa frappe heurter le montant du but islandais et ressortir.

Mais ce n’était que partie remise pour «Batsman»: peu après l’heure de jeu, une jolie combinaison ponctuée par le numéro 23 des Diables libérait le joueur qui laissait exploser sa rage, en même temps que le Heysel manifestait son enthousiasme suite à l’ouverture du score qui planait depuis un moment dans l’air.

La fin de la rencontre s’apparentait à un véritable tir aux pipes, les Diables faisant le siège du rectangle islandais où l’adversaire, replié à dix derrière, défendait non sans acharnement.

Il fallait pourtant un bel arrêt de Thibaut Courtois dans le dernier quart d’heure, sur l’une des rares incartades islandaises dans le camp belge, pour préserver l’avantage au marquoir, lequel doublait peu après, toujours via Batshuayi.

Parti sur son flanc gauche, Thorgan Hazard servait Hans Vanaken, monté au jeu quelques minutes plus tôt, dont la frappe était repoussée par le gardien islandais dans les pieds de Michy. Il n’en fallait pas plus au Diable rouge pour doubler la mise et inscrire son deuxième but personnel de la soirée.

Avec ce succès, la Belgique s’isole en tête de son groupe avant de se rendre dimanche en Suisse pour le match décisif.

+ RELIRE NOTRE DIRECT COMMENTÉ

La technique du match

Arbitre: Grinfeld (Isr)

Buts: Batshuayi (1-0, 65e; 2-0, 81e)

Cartes jaunes: Gudmundsson, Kompany, Boyata

BELGIQUE: Courtois – Boyata, Kompany (84e Denayer), Alderweireld – Th. Hazard, Witsel, Tielemans, Meunier – E.Hazard (75e Vanaken), Mertens (75e Januzaj), Batshuayi

ISLANDE: Halldorson – Ingason, Fjoluson, Arnason, Magnusson – Sigurdson (64e Sightorsson), Palsson, Gunnarsson, Skulason – Gudmundsson (86e Porsteinsson), Finnbogason

Ce qu’il faut retenir de la rencontre

Focus sur la Suisse. On le savait avant le coup d’envoi, c’est la rencontre de dimanche, disputée en Suisse, qui sera décisive dans l’octroi de la première place de ce groupe. Le résultat de ce jeudi n’y changeait rien, si ce n’est qu’une victoire permet donc aux Diables de pouvoir se contenter d’un match nul dimanche à Lucerne. Le vainqueur du groupe sera pour rappel qualifié au «final four», tournoi à 4 équipes, qui se déroulera en juin.

Batsman n’a pas eu besoin d’un joker. Dans tous les bons coups offensifs ce jeudi soir, Michy Batshuayi, en difficulté avec Valence, a eu l’occasion de se mettre en évidence ce jeudi soir, même s’il a fallu attendre l’heure de jeu passée pour que «Batsman» inscrive ce but qu’il attendait. Un but qu’il a d’ailleurs fêté par un cri de délivrance, suivi par une seconde réalisation quelques minutes plus tard.

+ POUR NOS ABONNÉS, RELIRE | Batsman et le joker ne font plus qu’un

Carrasco brille… par son absence. C’est un peu le camouflet de cette fin de semaine chez les Diables rouges. Yannick Carrasco, qui devait revenir de Chine, n’était pas encore arrivé à Bruxelles au moment du coup d’envoi de ce Belgique-Islande. La faute à un problème de passeport. Tout profit pour Thorgan Hazard, lequel a débuté la rencontre sur le flanc gauche dans le onze de base.

Witsel, clap 100e. Face à l’Islande, Axel Witsel a disputé son 100e match sous le maillot des Diables rouges. Une belle performance pour «Chaloupe», comme ses coéquipiers le surnomment en équipe nationale, et qui a été salué par les supporters présents au stade ce jeudi soir.

À couper au couteau. Alors que le match venait de débuter, un épais brouillard s’est abattu sur le Heysel, permettant toutefois à la rencontre de se poursuivre. Celui-ci s’est d’ailleurs progressivement levé en cours de seconde mi-temps.

Un «supporter» attentif. Marouane Fellaini non retenu et Romelu Lukaku laissé au repos, le seul représentant de Manchester United aperçu ce jeudi soir était… José Mourinho, en tribune. Le tacticien portugais était-il venu scruter un autre Diable ou bien s’assurer que Roberto Martinez laisse «Big Rom» au repos?

Belgique-Islande 2-0: le doublé de Batshuayi dans le brouillard suffit au bonheur des Diables
José Mourinho était présent, jeudi soir, au Heysel. PHOTO NEWS