LIÈGE

Pour Charles Michel, la venue d’Alibaba est «une bonne nouvelle pour l’emploi et le développement économique autour de l’aéroport de Liège»

Pour Charles Michel, la venue d’Alibaba est «une bonne nouvelle pour l’emploi et le développement économique autour de l’aéroport de Liège»

Le Premier ministre Charles Michel (MR). Photo News

Le Premier ministre Charles Michel, qui a évoqué à plusieurs reprises le dossier de l’implantation du hub européen du géant chinois de l’e-commerce à Liège, s’est félicité mardi matin de la confirmation de celle-ci.

Il s’agit, à ses yeux, d’une bonne nouvelle pour l’emploi et le développement économique autour de l’aéroport de Liège et plus généralement pour l’ensemble du pays.

«Nous avons pu convaincre de l’environnement fiscal attractif de notre pays et de la qualité de nos travailleurs. C’est une bonne nouvelle pour l’emploi et le développement économique autour de l’aéroport de Liège et plus généralement pour l’ensemble de notre pays. Grâce à cet investissement important d’un géant mondial du commerce électronique, nous plaçons la Belgique sur la carte mondiale de l’économie digitale prometteuse de croissance et d’emplois dans un avenir proche», a déclaré le Premier ministre via l’agence Belga.

Le porte-parole de Charles Michel a rappelé que le chef du gouvernement fédéral a, à plusieurs reprises, évoqué ce dossier lors de ses multiples rencontres avec le président exécutif d’Alibaba Group, Jack Ma.

M. Michel avait ainsi rencontré le fondateur du groupe le 3 juillet dernier à Bruxelles pour évoquer ce projet d’investissements. La semaine dernière, le ministre fédéral de l’Économie Kris Peeters avait quant à lui pu rencontrer des dirigeants de l’entreprise lors d’un déplacement à Shanghai.

Liège sera bel et bien le premier hub d’Alibaba en Europe, a confirmé le responsable européen du géant chinois de l’e-commerce, Terry von Bibra, aux journaux L’Écho, De Tijd et Het Laatste Nieuws. La venue de la société chinoise avait été annoncée en grande pompe par Charles Michel cet été, mais les Pays-Bas avaient laissé entendre peu après qu’ils pourraient rafler la mise.