Lauwers enlève le titre en SRX Cup

Marc Lauwers a émergé vainqueur de la dernière manche, remportant le championnat. -

Dénouement de toute beauté pour la SRX CUp, avec la victoire de Marc Lauwers qui, vainqueur de la dernière manche de la saison à Valkenswaard, empoche dans la foulée le titre de champion.

Trois voitures étaient en mesure de se disputer le titre dans cette compétition de promotion qui permet, pour un budget raisonnable, de s’initier au rally-cross au volant de pick-up SSangyong, tous identiques. Loris Cencetti, champion en titre Autodis et Thierry Wilmotte, pilote du jour de la voiture SudPresse/7Dimanche, partaient à égalité de points au moment de s’aligner au départ de l’ultime manche, sur le sélectif circuit hollandais. À un point derrière eux, seulement, Marc Lauwers, vainqueur incontesté du round disputé sur ses terres, à Arendonck, mais surclassé par Cencetti dans la manche «sprint» suivante, disputée à Maasmechelen. Suspense total.

Au menu de Valkenswaard: une endurance de 90 minutes avec 4 pitstops obligatoires et 10 joker laps. Dès les essais, Lauwers se montrait à son avantage en signant les meilleurs chronos. Il faut dire que Loris Cencetti n’était pas présent aux essais. Le pilote luxembourgeois n’est arrivé que peu avant la course.

«Très fiers de ce titre»

En course, Lauwers allait éviter toutes les embûches d’un circuit très glissant dans ses parties boueuses, pour s’imposer assez facilement devant Loris Cencetti qui, malgré un meilleur temps absolu, était retardé par de petits incidents. «Nous sommes très fiers de ce titre, souriait le concessionnaire, heureux. Nous avons bien été aidés par notre team, avec Rudy comme Manager et Maido (Willems) comme 2e pilote. C’est vraiment une victoire d’équipe. Aujourd’hui, on était les meilleurs…»

Lauwers enlève le titre en SRX Cup
Marc Lauwers et Maido Willems, le duo vainqueur. – Photo : Peter Laurens

Troisième prétendant, Thierry Wilmote voyait rapidement ses espoirs ruinés par plusieurs sorties de route. Le journaliste se classait seulement huitième de la finale, mais terminait néanmoins sur la troisième marche du podium au championnat, derrière les voitures Lauwers et Autodis.

Pilote paraplégique, Geoffroy Noël de Burlin se distinguait également par d’excellents chronos, disposant d’un nouveau système de commande au volant qui lui permettait de mieux exploiter sa voiture. Le fougueux pilote croyait avoir fait la bonne opération, mais était pénalisé et rétrogradé septième pour ne pas avoir effectué tous ses pitstops obligatoires. La pénalité encourue lui faisait perdre le podium, au profit de Thomas Leclerc et Vinz Kante, sur le pick-up NRJ Radio.

Lauwers enlève le titre en SRX Cup
Geoffrey Noël de Burlin: une belle expérience pour ce pilote paraplégique. – Photo : Peter Laurens

Notons aussi la belle performance de Maxime Minne (Trapmann), responsable de la société de transformation de véhicules pour personnes moins valides qui soutient le projet de Geoffrey Noël de Burlin. Ce rookie se classait 5e pour sa première course en SRX Cup, derrière un autre novice, Jean-Christophe Herminaire, journaliste de l’Avenir inscrit pour l’occasion sur la voiture de Mettet.

Rideau sur cette deuxième saison, riche en bonheurs et en émotions, qui aura permis à de nombreux pilotes (et encore davantage de copilotes puisque chaque voiture emmène des passagers sur le siège de droite) de découvrir la course automobile et le rallycross de l’intérieur. Une troisième saison, dans une configuration quelque peu modifiée, est déjà annoncée par les promoteurs, SSangYong et Zélos, en 2019.