MONS

Élections 2018 | Mons en Mieux constitue un «cabinet de l’ombre»

Élections 2018 | Mons en Mieux constitue un «cabinet de l’ombre»

Georges-Louis Bouchez se proclame «bourgmestre de l’ombre» BELGA

La liste d’opposition «Mons en Mieux» conduite par Georges-Louis Bouchez a annoncé la constitution d’un collège de l’opposition dont les membres contrôleront entre autres, le travail des bourgmestres et échevins.

Au Royaume-Uni existe ce que l’on appelle le «shadow cabinet», soit un cabinet de l’ombre constitué de membres de l’opposition parlementaire qui surveillent les actes des ministres du gouvernement.

Ce modèle a inspiré Mons en Mieux qui a annoncé la mise sur pied d’un collège de l’opposition dont la répartition des compétences entre ses membres sera présentée le 3 décembre, en marge de la prestation de serment de la nouvelle majorité montoise PS-Écolo conduite par le futur bourgmestre Nicolas Martin.

«Le principe est de permettre la mise en place des propositions de campagne de ‘Mons en Mieux’via des motions qui seront portées par des élus de notre groupe en tant qu’échevins de l’opposition», a indiqué Georges-Louis Bouchez dans un communiqué. «Ils contrôleront également le travail de leurs homologues de la majorité.»

Neuf membres du groupe Mons en Mieux seront les vis-à-vis du collège PS-Écolo tandis que deux autres seront en charge des intercommunales mais aussi des questions d’emploi et de développement économique.