Sous ses eaux d’apparence paisible, la vie n’hésite pas à grouiller. À deux pas du charmant moulin du même nom, l’étang de Kevret demeure, à Andenne, un lieu d’exception pour les amateurs de pêche.

C’est ici que, depuis 1921, la Société Royale Les Pêcheurs réunis se donne rendez-vous pour lancer la ligne et s’offrir de francs moments de camaraderie. «On s’y retrouve tous les dimanches entre mars et octobre. Il n’y a pas de mauvaise saison pour la pêche, mais comme c’est un sport d’extérieur, on évite les périodes froides de l’année, explique Jean-Pierre Gilles, secrétaire de l’association. Une semaine sur deux, c’est vraiment de la pêche plaisir. On discute, on se donne des conseils, surtout aux plus jeunes, et puis on se laisse vivre. L’autre semaine, c’est plus sportif. C’est le dimanche «concours». Après un tirage au sort, chaque membre se voit attribuer une place et doit y prester deux manches de deux heures. Au final, c’est celui qui aura pêché le plus de poissons, mais aussi les plus lourds, qui l’emporte.»

Attention, à Kevret, si l’on hameçonne nombre de carpes, gardons, tanches, carassins et autres perches, on n’ôte pas la vie pour autant. «C’est ce qu’on appelle de la pêche «no kill». On la pratique pour le sport, parce qu’on y prend beaucoup de plaisir, mais on relâche toujours les poissons après.»

Depuis l’année dernière, l’association a obtenu de la Région le statut d’école de pêche de Wallonie. «Cela nous permet d’organiser des formations pour des groupes, des jeunes, des écoles… Pour les jeunes âgés de 10 à 15 ans, notez déjà que le 23 juin prochain, nous proposerons une grande journée d’initiation mêlant théorie et pratique.» L’occasion de s’essayer à cette pratique ancestrale et, qui sait, de se découvrir une nouvelle passion!

http://etangdekevret.wixsite.com/kevret