C’est en 2007 que François, son mari, lui offre ses premières chèvres en gestation. Après les mises bas, Patricia Bernard décide alors de faire du fromage.

Un fromage qui plaît alors Patrica décide de continuer, en acquérant plus de chèvres et en suivait des formations. C’est ainsi que la Chèvrerie du Père François naît dans le petit village de Ciplet. «Aujourd’hui, nous avons onze chèvres. L’année passée, nous en avions beaucoup plus, une quarantaine, mais nous avons diminué », explique Patricia. Avec le lait de ses chèvres, Patricia fabrique des fromages frais, mais aussi de la maquée, des yaourts, de la tomme, du camembert ou encore du crottin. Certains ont même déjà été récompensés. Le Val Mehaigne affiné à la bière de la Brasserie Sur Les Bois a ainsi reçu la médaille d’or au concours Fromawall, tandis que le Crottin a reçu une médaille de bronze. Tous les fromages sont fabriqués sur place à la chèvrerie. «Auparavant, je réalisais deux traites par jour. Aujourd’hui, je suis passé à la monotraite et donc à une traite par jour », explique Patricia. «Pour les fromages frais, je transforme le lait directement. Et pour les pâtes dures, j’attends d’avoir une certaine quantité. » Dix à quinze litres de lait sont, en effet, nécessaires pour fabriquer une tomme d’environ deux kilos. Pour écouler ses fromages, Patricia Bernard a aménagé un petit magasin à la chèvrerie, ouvert depuis 2009. «J’ai toujours eu envie d’avoir un magasin. Et c’était finalement assez logique d’en avoir un afin de pouvoir écouler mes produits. » Le magasin ouvre le vendredi de 13 h 30 à 16 h 30. Le mercredi, Patricia est également présente au marché de Braives.

La Chèvrerie du Père François

Rue Genon, 2 – 019 33 28 45

www.chevrerieduperefrancois.be