La Plume Stéphanoise-Ottignies fonctionne sur deux sites: «Nous venons à la plaine des Coquerées à Mousty le mardi et le vendredi en soirée, de 20 h à 23 h, le mardi dans la grande salle et le vendredi dans la petite salle.

Nous aurions souhaité occuper la grande salle les deux soirées mais ce n’était pas possible. Le mercredi et le dimanche nous fonctionnons dans la salle de l’institut Saint-Étienne à Court-Saint-Étienne où le club a démarré», explique Frédéric Collinet, devenu trésorier du club lorsque Cédric Deboeck en a pris la présidence. Depuis son installation à la plaine des Coquerées, voici quelques années, le club a obtenu une vitrine qui lui a permis de se relancer: «Le club se porte bien. Nous comptons 145 membres. Nous avons beaucoup de nouveaux joueurs, dont beaucoup de jeunes. Nous alignons six équipes en interclubs dont deux équipes dames, en D4 et en D6. Les deux équipes premières en messieurs se retrouvent dans la même division, en division 5. Ce n’était pas prévu au départ. Cela veut dire que les joueurs de la deuxième équipe ne peuvent pas jouer dans l’équipe première. La troisième équipe en messieurs est en division 7. L’équipe des dames est en dames 1. En mixtes, nous sommes en division 4 et en division 6», poursuit Frédéric Collinet. Ces équipes disputent les championnats de la ligue francophone. Mais, les joueurs qui veulent taper le volant sans faire de la compétition sont également les bienvenus: «Pas mal de joueurs qui sont récréants (non inscrits comme compétiteurs) passent le cap vers la compétition lors de l’organisation de notre tournoi qui se déroule début septembre», poursuit notre interlocuteur. Le dernier tournoi a attiré pas moins de 232 joueurs, dont une trentaine d’affiliés au club. Parmi ceux-ci beaucoup participaient à un tournoi pour la première fois.