Rixensart trop fragile mentalement

Le Rixensartois Hugo Corten (en noir) à la lutte avec le Grézien Florent Pans. ÉdA

Rapidement aux commandes, Grez aurait dû tuer le match en première mi-temps. Rixensart a bien réagi, mais son retard était trop grand.