Finalement, le cdH choisit le MR

La bourgmestre Brigitte Aubert a décidé de reconduire son alliance «orange bleue» avec son partenaire depuis six ans, le MR de Philippe Bracaval. ÉdA – 30668033005

Après avoir fait une première proposition à Écolo, le cdH de Mouscron a finalement choisi de reconduire son alliance avec le MR.

On pensait que 2018 marquerait l’entrée du groupe Écolo dans la majorité du Collège communal de Mouscron. Le cdH, en majorité absolue, leur avait d’ailleurs fait, début de semaine, une proposition mais les Verts l’ont refusée la jugeant «déséquilibrée et indécente»; le parti de la bourgmestre ne leur laissant qu’un seul échevinat et une vice-présidence du CPAS…

«Se donner le temps»

Face à ce refus, ce vendredi, le cdH a préféré à nouveau s’allier au MR avec lequel il gouvernait déjà la ville depuis six ans. «Par la présente, le cdH de Mouscron vous informe qu’un accord a été trouvé avec le MR, déclare-t-il de manière assez succincte, dans un communiqué. Les deux partis se donnent le temps de préparer le pacte de majorité, lequel définira les attributions, ainsi que la déclaration de politique générale.»

Le cdH n’a souhaité faire aucun autre commentaire. Le MR a-t-il accepté le deal qui avait été proposé à Écolo? Le cdH a-t-il fait une concession à son actuel partenaire de majorité? «Nous trouvions également que la proposition faite à Écolo n’était pas acceptable, souligne Philippe Bracaval, tête de liste du MR. Nous avons fait une contre-proposition qui a été acceptée par le cdH pour nous ouvrir la majorité.»

Il faudra attendre les premiers jours du mois de novembre pour y voir plus claire sur la composition du Collège communal. «Nous nous revoyons le lundi 5 novembre, précise Philippe Bracaval. À ce moment-là, chacun pourra mettre sur la table ses propositions et ses projets à mettre en place durant les six prochaines années pour le bien des Mouscronnois.»

Philippe Bracaval (MR), échevin ou député wallon?

Une chose est sûre, dans le camp des Libéraux, Philippe Bracaval, tête de liste du MR, et plus grand score, devra faire à nouveau faire un choix entre une place en tant qu’échevin mouscronnois ou en tant que député wallon. «Comme je l’avais dit lors de la campagne, si j’ai la chance d’être élu et d’obtenir un poste d’échevin, je renoncerai à mon mandat de parlementaire et je reviendrais m’investir entièrement à Mouscron.»

Le dialogue rompu avec Écolo

Chez Écolo, mis hors jeu par le cdH, la déception est présente. «Nous sentions qu’au sein de la population, il y avait une volonté de voir du changement et de permettre au groupe Écolo de mettre en place ses idées au sein du Collège, relève la tête de liste Simon Varrasse. Nous prenons acte de cette décision du MR et nous attendons de voir les tenants et les aboutissants de l’accord conclu…»

Simon Varrasse reste amer face au comportement du cdH. «Après le refus que nous avons exprimé face à la première proposition, le cdH s’était dit prêt à poursuivre le dialogue pour tenter de trouver un accord. Depuis mercredi, au lendemain de notre assemblée générale, nous n’avons plus eu aucun contact avec le cdH… Finalement, il semble qu’il n’avait pas nécessairement la volonté de travailler avec Écolo dans le chef du cdH!»