LA LOUVIÈRE

Élections communales 2018 | Pas de majorité PS-Écolo à La Louvière

Élections communales 2018 | Pas de majorité PS-Écolo à La Louvière

Écolo ne montera pas dans une majorité communale à La Louvière BELGA

PS et Écolo se sont entretenus en vue de former une majorité communale. Mais une alliance ne se concrétisera pas.

Depuis le 14 octobre, le PS a entamé des discussions avec les différents groupes politiques représentés au conseil communal de La Louvière. Si les socialistes ont réussi à maintenir leur majorité absolue, ils veulent néanmoins l’ouvrir à un autre groupe politique, afin d’accroître le poids d’une majorité un peu étriquée, le PS ayant baissé entre 2012 et 2018.

Mais ce ne sera pas avec Écolo qu’une alliance sera possible. Ce jeudi, le groupe écolo louviérois a estimé qu’il ne dispose «ni de la légitimité des urnes pour être aux responsabilités ni qu’il puisse se trouver dans un rapport de force suffisant pour pouvoir travailler pleinement à un projet commun.»

Il est vrai qu’Écolo n’a pas progressé à La Louvière, perdant 0,7% des suffrages et un élu au conseil communal. Réduit à deux, le groupe ne se voyait pas embarquer dans une majorité, remerciant néanmoins le Parti Socialiste «de lui avoir tendu la main».

S’il dit comprendre et respecter les arguments avancés par le groupe Écolo, le PS regrette toutefois «qu’Écolo mette fin aux négociations qui auraient pu renforcer une majorité de gauche à La Louvière.»

PTB, l’hypothèse improbable

«Le PS tient toutefois à rassurer les autres formations politiques sur la volonté du groupe de poursuivre les pourparlers afin de constituer une majorité communale forte pour La Louvière», conclut le groupe dans un communiqué.

Mais ce sera compliqué. Le PTB, seule formation à avoir progressé en passant de 1 à 7 sièges, n’envoie pas de signaux enthousiastes.

«Malgré une ambiance d’ouverture, nous n’avons pas entendu réellement de remise en question sur le fond des politiques menées. Pas de remise en question de l’austérité. Pas de remise en question du projet de centre commercial et de logements onéreux dénommé “la Strada”», indiquait la semaine dernière Antoine Hermant, chef de file du PTB louviérois.

«Pour nous, il y a besoin d’une vraie rupture. Or, nous n’oublions pas que malgré ce signal d’une partie importante des électeurs, le PS dispose toujours d’une majorité absolue à lui tout seul à la Louvière. Ils ont donc, dans tous les cas, la possibilité de décider seul.» Bref, si le PTB n’a pas fermé la porte, il a sérieusement réduit son ouverture.

Reste deux options: une reconduction de l’alliance avec le MR, affaibli par la défection de deux de ses élus, ou une alliance avec Plus & cdH qui a aussi perdu un siège. À moins que le PS ne décide de s’embarquer avec Jonathan Christiaens et Michel Bury, les désormais ex-MR qui siègeront comme indépendants…