ENVIRONNEMENT

Déjà 165 cimetières wallons distingués pour leur biodiversité, avant d’autres en 2019

Déjà 165 cimetières wallons distingués pour leur biodiversité, avant d’autres en 2019

ÉdA

Un nouvel appel à candidatures pour labelliser des cimetières au titre de «Cimetière Nature» aura lieu en 2019, a annoncé mardi le ministre wallon de la Nature René Collin (cdH). Au total, 165 d’entre eux, situés au sud du pays, ont déjà été récompensés de cette distinction depuis 2015 en raison de la place qu’ils accordent à la biodiversité.

Un nouvel appel à candidatures pour labelliser des cimetières au titre de «Cimetière Nature» aura lieu en 2019, a annoncé mardi le ministre wallon de la Nature René Collin (cdH), en déplacement à Durbuy. Au total, 165 d’entre eux, situés au sud du pays, ont déjà été récompensés de cette distinction depuis 2015 en raison de la place qu’ils accordent à la biodiversité.

Le label est décerné chaque année aux environs de la Toussaint. Trente-neuf cimetières sont ainsi venus s’ajouter à la liste mardi. René Collin en a profité pour exprimer son intention de relancer une labellisation en 2019.

Cet appel à candidatures s’inscrit dans le cadre du Programme wallon de réduction des pesticides. Les communes candidates doivent s’engager à modifier leur principe de gestion de l’un ou de plusieurs cimetières en y favorisant le développement de la nature, explique-t-on au sein du cabinet du ministre de la Nature.

Les objectifs visés sont multiples: développement et diversification de la végétalisation, installation d’espaces de recueillement agréables et naturels, développement de la biodiversité, lutte contre les espèces invasives et meilleure gestion de l’eau et des déchets.

Les communes qui souhaitent s’engager dans le processus bénéficient d’un accompagnement assuré par les ASBL Ecowal et Adalia 2.0, toutes deux soutenues par la Wallonie.